Prévenir Le Syndrome métabolique et L’obésité: Les Sucres

> > Prévenir Le Syndrome métabolique et L’obésité: Les Sucres ; écrit le: 18 avril 2012 par amira modifié le 20 février 2015

Nous devons surveiller notre consommation de sucres rapides ou sucres -impies, vite métabolisés. Les radicaux libres oxydent le glucose couvrant la surface des protéines comme le collagène, l’hémoglobine, l’albumine, les empêchant de fonctionner: cela s’appelle la glycation. Cela équivaut schématiquement à une sorte de « caramélisation » des protéines.

En effet, lorsque l’on fait chauffer du sucre jusqu’à 170 °C, on assiste au phénomène de caramélisation, avec une transformation chimique des molécules. La couleur brune du produit provient d’une réaction de brunissement entre les sucres et les protéines de la crème et du beurre, appelée réaction de Maillard, du nom du savant français Louis-Camille Maillard, qui l’avait décrite en 1912. C’est un processus similaire appelé glycation que l’on observe chez les diabétiques, en particulier dans la cataracte et l’athérosclérose. Ce vieillissement par glycation des protéines aboutit à : • Des pertes de mémoire : recouvrement des neurones cérébraux par du sucre. • Une dépression clinique: par atteinte des neurotransmetteurs. • Une diminution de l’adaptation au stress, avec des récepteurs au cortisol lésés. • Le vieillissement cutané et les troubles immunitaires, par des lésions du thymus, des tissus lymphatiques et des cellules immunitaires. • Voire au développement de maladies dégénératives, comme la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

Le régime alimentaire des pays occidentaux contient beaucoup trop de produits raffinés, fabriqués à l‘aide de farine et de sucres raffinés, tels que les crackers, les fast-foods qui se transforment très rapidement dans l’organisme en glucose, avec une surcharge en sucre stressante pour l’organisme, aboutissant à la glycation, sorte de « caramélisation » de l’organisme. Cette dose toxique de glucose va se fixer aux protéines, aboutissant à la formation de produits terminaux de glycation avancée (Advanced Glycation End products : AGE), responsables d’un vieillissement tissulaire plus rapide, endommageant d’autres protéines ainsi que l’ADN et TARN. Or, quand l’ADN est endommagé, il produit des anomalies structurelles dans les protéines qui peuvent altérer leur fonctionnement. Ces produits terminaux de glycation avancée vont ainsi favoriser les liaisons entre chaînes de peptides, appelées « cross-linking », aboutissant à la formation de nouvelles protéines plus rigides, déformées, moins fonctionnelles. C’est à cause de cette réticulation des protéines que la lentille de l’œil va s’opacifier dans la cataracte, que les rides cutanées vont se former et que le durcissement des artères lié à l’athérosclérose va apparaître. De plus, il y aura plus de réactions inflammatoires et auto-immunes, voire de proliférations cellulaires.

.

.

Aujourd’hui les chercheurs tendent à vouloir trouver des « briseurs de réticulation » protéique, afin de casser ces « liens croisés » et de réduire les risques d’apparition de cataracte, voire de cancers. L’aspirine semblerait avoir ce type de propriété. Le taux d’AGE responsable de ces « liens croisés » est proportionnel au taux de sucre dans le sang, sur une période de temps donnée, témoignant d’un stress oxydatif élevé.

Les sucres rapides vont surstimuler la production d’insuline, entraînant une diminution du métabolisme du glucose, car il est moins bien assimilé par les muscles. La sécrétion et l’efficacité de l’insuline vont diminuer avec l’âge, avec apparition d’une insulino-résistance et d’une accumulation de graisse intra-abdominale.

.

.

Vidéo : Prévenir Le Syndrome métabolique et L’obésité: Les Sucres

← Article précédent: La pédopsychiatrie en 2004 : Les principaux acquis actuels Article suivant: Cerveau sexe et pouvoir : l’illusion d’une réalité virtuelle


Une réponse pour "Prévenir Le Syndrome métabolique et L’obésité: Les Sucres"

  1. ameli  3 mai 2012 at 13 h 00 min

    Bonjour,
    Le pire c’est que l’abus des sucreries augmente le symptome de diabète.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles