Rides et Botox

> > Rides et Botox ; écrit le: 16 novembre 2011 par La rédaction modifié le 13 octobre 2014

La toxine botulique (ou botulinique) est une toxine sécrétée par Clostridium botulinum, la bactérie qui cause le botulisme (intoxication alimentaire généralement contractée par la consommation de conserves et responsable de la paralysie des muscles). C’est une protéine neurotoxique dont les propriétés en font des poisons les plus puissants connus (40 millions de fois plus que le cyanure). La toxine est thermolabile et résistante aux acides et aux sucs digestifs.

Différents types de toxine botulique

Il existe sept types de Clostridium botulinum, qui diffèrent dans les propriétés antigéniques des toxines qu’elles produisent (A, B, C, D, E, F et G). Ces toxinotype 7 sont associés à des protéines non toxiques (ANTP). Le botulisme humain est associé à des types A, B et E et exceptionnellement les types C et F alors que les types C et D sont essentiellement responsables du botulisme animal. Type A botulisme est la plus grave et souvent mortelle, car la toxine est plus active correspondant de toutes les toxines. Type G a été trouvé seulement dans le sol.

Structure de la toxine botulique

Structure générale

La toxine est un polypeptide de deux chaînes, une lourde (H: lourde) et de la lumière (L: Light). La chaîne lourde de 100 kDa est associée à une chaîne de 50 kDa de lumière par un pont disulfure.La chaîne lourde lie la molécule de toxine sur le récepteur neuronal et permet alors la translocation de la chaîne légère, qui porte l’activité enzymatique de la molécule de toxine. Cette chaîne légère est une enzyme (la protéase) qui attaque le complexe SNARE à la jonction neuromusculaire, la prévention de vésicules fusionnent avec la membrane de la libération d’acétylcholine. La toxine est synthétisée sous forme d’un monomère d’un poids moléculaire de 150.000 daltons, il est inactif dans ce formulaire. Ce monomère est composé de trois zones. Un domaine d’activité de la protéase (endopeptidase de zinc), un domaine de translocation et domaine de liaison. Le domaine de translocation est responsable de la translocation de la chaîne légère qui a une activité de protéase dans le cytoplasme des neurones cibles de domaine synapse.The liaison se compose de deux sous-domaines de taille égale. Le sous-domaine HC-N est structurellement similaire à des protéines qui se lient à sucres. Le sous-domaine HC-C est plié de même à des protéines connues pour être impliquées dans les fonctions de liaison protéine / protéine. Ce modèle contient plus précisément une structure β-trèfle qui est présent dans plusieurs protéines impliquées dans la reconnaissance et de liaison des protéines telles que l’IL-1, facteurs de croissance ou inhibiteur de la trypsine …Une telle structure permettra à l’association avec la membrane présynaptique par une interaction double entre deux molécules différentes. La chaîne de 150 kD neurotoxine inactive est activée par une protéolyse spécifique de la boucle exposée qui contient le pont disulfure reliant la chaîne légère et lourde chaîne. Plusieurs protéinases endogènes (les bactéries) ou exogènes (tissus) peut à la fois d’activer la chaîne toxin.The lourde et chaîne légère sont associés par des protéines non-covalentes / protéines et la boucle disulfure au clivage. Mais pour le site actif situé sur la chaîne légère est opérationnel, il rompre le pont disulfure. Cela se fait au moment de la translocation.

La liaison de la toxine botulique sur les synapses des neurones

Des études ont démontré que la liaison de la BoNT / B sur synaptotagmine. Y compris les études cristallographiques montrant la liaison de la BoNT / B sur la synaptotagmine extra-cellulaire par un ganglioside. Il s’agit de la chaîne lourde qui est propriétaire du domaine de liaison de synaptotagmine.

Translocation de la chaîne légère de la toxine dans le cytosol de la synapse

BoNT / B va donc se retrouver dans une vésicule de la cellule. Ces vésicules se former un endosome qui acidifient par des pompes à proton.Cette acidification va provoquer un changement de conformation du domaine de translocation (N-terminal) de la chaîne lourde de la toxine, ce qui facilite la libération de la chaîne légère dans le cytoplasme. Plus précisément, le pH plus bas permet de chaînes lourdes de former un tétramère qui s’insèrent dans la membrane de la vésicule pour former des pores. C’est sept hélices du domaine de translocation qui permettent la formation de ces pores qui permettent à la chaîne de la lumière à travers la bicouche lipidique. En effet, l’acidification de la vésicule provoque également une distorsion de la chaîne légère qui se déplace d’une forme hydrophile globulaires une forme globulaire fusion avec les segments hydrophobes sont exposés à la surface ce qui permet son insertion. La chaîne légère se sépare de la chaîne lourde par réduction disulfure. Cette fusion a globulaires d’un diamètre inférieur au diamètre du pore formé par la chaîne lourde (15 Å). Après exposition à un pH neutre du cytosol, la chaîne légère est renaturé dans le cytosol et retrouve ses observations activity.These endopeptidase sur la translocation de la BoNT / A peut être appliquée à d’autres sérotypes de la toxine botulique.

L’action de la toxine botulique sur le complexe SNARE

La toxine botulique, une fois entré dans le cytoplasme de la synapse, va déterminer sa cible: le complexe SNARE.Différentes toxines (A à G) agissent sur des protéines différentes ou des parties différentes des protéines du complexe SNARE.

activité endopeptidase de zinc de la toxine botulique

La toxine botulique est une endonucléase de zinc. Une comparaison des séquences a montré une séquence hautement conservée de 20 acides aminés situés au milieu de la chaîne légère. Cette séquence contient le motif d’une endopeptidase zinc: His-Glu-Xaa-Xaa-His. Ce motif se lie à un atome de zinc. des mesures physico-chimiques ont montré que ces neurotoxines contiennent une seule molécule de zinc par la toxine (sauf BoNT / C qui contient à la fois) qui lie la modification chain.Chemical la lumière et des expériences de mutagenèse avec ces neurotoxines ont montré que deux résidus histidine et un résidu de glutamate sont des ligands de l’atome de zinc. Ce zinc est coordonné par Son 229, 233 et Son Glu 267 en BoNT / B. Un quatrième ligand: une molécule d’eau permet l’hydrolyse de la liaison peptidique du substrat. molécules de calcium ont également un rôle dans l’activité de ces toxines. Plus précisément, le domaine catalytique est un globule compact constitué d’un mélange d’hélices α et β feuilles. L’atome de zinc se trouve dans une grande cavité ouverte qui a un fort potentiel électrostatique négative.Ce site catalytique est protégé par deux ceintures, les régions des deux côtés de la cavité. Ce site catalytique est également protégé par le domaine de translocation lorsqu’il est connecté à la chaîne légère.

L’activité pharmacologique

La toxine botulique inhibe la libération d’acétylcholine au niveau de la jonction neuromusculaire et le système parasympathique. Il agit en paralysant les nerfs moteurs et provoque une paralysie flasque. Dans des circonstances normales, une cellule musculaire est stimulée lorsqu’elle reçoit un signal. Ce signal est transmis sous la forme d’un potentiel d’action qui se déplace le long d’un neurone: on parle de l’influx nerveux. Lors de la synapse nerveuse, l’acétylcholine vésicules fusionnent avec la membrane du neurone à libérer des molécules d’acétylcholine dans le milieu. Les cellules musculaires entrent en contraction que ces récepteurs sont des molécules membranaires de l’acétylcholine. La toxine botulique agit à la fusion des vésicules d’acétylcholine avec la membrane des cellules nerveuses en agissant sur le complexe SNARE. Le complexe SNARE permet la fusion entre la vésicule et la membrane présynaptique. Et récepteurs de l’acétylcholine des cellules musculaires restent vides et les muscles ne sont pas contractants. C’est ce qui explique le phénomène de la paralysie flasque observé chez les patients souffrant de botulisme. La toxine botulique est l’un des poisons les plus violents connus à ce jour. La DL50 a été estimé à 1 ng / kg. 1 mg de toxine pure suffisante pour provoquer la mort de 30 à 40 millions de souris.

experts français faveur

Convaincu par les résultats de l’étude, les autorités britanniques ont décidé d’approuver Botox ® dans la prophylaxie de la migraine chronique. En France, les autorités sanitaires françaises n’ont pas encore décidé. Très en faveur de cette nouvelle indication, les experts ont décidé de lancer prochainement une étude française de patients afin de soutenir la demande d’autorisation de commercialisation Botox ® de l’Agence française de sécurité des produits de santé (Afssaps).

TOXINE BOTULIQUE

formidable toxines parce qu’il est la cause de botulisme (qv) est produite par une bactérie appelée Clostridium botulinum. Son absorption par voie orale (consommation de confitures maison et mal stérilisé) peut être fatale, provoquant une paralysie musculaire, respiratoire en particulier. La toxine botulique est la plus puissante des neurotoxines connues. Il existe sept types de toxine A à G A, étant la plus toxique La structure de la toxine botulique est composé de protéines: Une chaîne lourde et chaîne légère étant reliés par un pont peptidique et un pont disulfure. L’action de ces toxines sont situés à présynaptique (Voir SYNAPSE) de la jonction neuromusculaire par inhibition de la libération d’acétylcholine, ce qui provoque une paralysie musculaire périphérique. Cette inhibition est définitive, mais l’effet clinique n’est que temporaire par l’introduction de nouvelles terminaisons nerveuses de garantie. Cette toxine est actuellement les indications thérapeutiques d’intérêt L’idée d’utiliser cette toxine dans les maladies causées par la contraction musculaire anormale est à venir pour les neurologues et les ophtalmologistes, en particulier pour traiter le blépharospasme, le spasme hémifacial, le torticolis spasmodique (voir ces termes) et oculo-moteurs. L’administration locale de ce produit augmente la contraction musculaire. L’administration exige parfois un suivi électromyographiques pour obtenir exactement l’emplacement souhaité. Le traitement des résultats parfois transitoire. Il est à l’hôpital. Parfois, les patients peuvent devenir résistantes à la thérapie quand il est répété en sécrétant des anticorps. Le traitement est coûteux et non remboursés par la sécurité sociale. Ce traitement est très efficace dans le spasme hémifacial (90% des cas), le blépharospasme (85%) et le torticolis spasmodique (80% des cas). Il peut également être utilisé pour traiter la déformation dynamique du pied en équin chez les enfants de plus de deux ans qui ont la spasticité liée à la paralysie cérébrale Les injections doivent être répétées tous les 3 mois. En cas de fissure anale, injection de toxine botulique peut avoir d’excellents résultats, comme dans l’achalasie oesophagienne. Il peut également être utilisée en injection dans la paroi vaginale antérieure en cas de vaginisme (qv). Il est également une indication dans le cas de la dystonie laryngée spasmodiques. Le tremblement de la voix chez les personnes âgées peut être une indication, parce que souvent en rapport avec un spasme des cordes vocales. dystonie oromandibulaire responsable trismus douloureuse, et les problèmes de l’ATM et le bruxisme (qv) peut bénéficier Les rides d’expression du front, la glabelle et nasogéniens péri-orbitaire peut également être une indication intéressante. Il est également efficace dans le syndrome de Frey (qv) et parfois pour traiter la maladie hyperhidrose axillaire D’autre part, l’importance de cette question provient du fait craindre le développement d’armes biologiques à l’aide de cette toxine comme un moyen de la population de destruction massive. Cette menace est réelle (il suffit de considérer que cette menace potentielle peut être fomentée par les Etats ou des groupes terroristes). Voir: TOXINE BOTULIQUE ARMES BIOLOGIQUES BOTULISME VAGINISME ANAL FISSURE Achalasie ŒSOPHAGIENNE

← Article précédent: Rides – Anti ride Article suivant: Rouge à lèvres


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site