Pathologie du foie et des voies biliaires

> > Pathologie du foie et des voies biliaires ; écrit le: 29 février 2012 par mariouma

Parmi les affections du foie et des voies biliaires, seule la cirrhose bénéficiera d’un régime bien défini, en association à d’autres thérapeutiques.
Dans toutes les autres atteintes hépato-biliaires, les régimes sont inutiles ; cependant ils constituent une tradition nationale.

Diétothérapie des cirrhoses

Principe

Le régime aura pour principes de tenter de lutter contre la dégradation de l’état nutritionnel et aider à rétablir l’équilibre hydro-électrolytique.

Surveillance

1) Le régime contrôlé en Na sera fonction de l’efficacité du traitement diurétique. On l’ajustera, tenant compte de l’évaluation urinaire du Na.
2) En cas d’hyperkaliémie, il faut supprimer les sels diététiques, tous à base de potassium (voir régime contrôlé en sodium, p. 241).
Souvent le régime hyposodé même bien suivi n’est pas suffisant pour faire disparaître l’ascite et il faut y associer : ponctions, diurétiques.
Dans les cas les plus favorables, rares, si l’ascite a disparu, le régime pourra être élargi. On commencera par prescrire 2 g de sel/jour pendant 1 semaine et on vérifiera que le périmètre abdominal et le poids n’ont pas augmenté.

.

.

Cas particuliers

En cas d’hyperammoniémie :
il faut contrôler l’apport protéique. Cependant grâce au lactulosc et aux antibiotiques, il est rarement nécessaire d’abaisser la ration protéique à moins de 60 g par 24 h.

Ascites irréductibles

.

.

Souvent, malgré un régime bien suivi, il y a récidive liquidienne. Cependant si le régime est bien suivi, la rétention d’eau ne peut dépasser 3 I d’eau par mois.
Parfois, sous l’action prolongée du régime et du traitement, l’ascite finit par disparaître.
Lorsque toutes les tentatives thérapeutiques médicales ont échoué, le seul recours reste le traitement chirurgical.

Dans les autres affections hépato-biliaires

Quelle que soit l’affection en cause, il faudra veiller à ce que le régime se rapproche le plus possible de la normale.
Ces patients ont tendance à supprimer totalement de leur alimentation certains types d’aliments qu’il faudra réintroduire progressivement. En période de crise, on peut éventuellement leur faire suivre le « régime dyspeptique » qui est une espèce de fourre-tout d’interdictions le plus communément admises pour augmenter le confort digestif .

.

.

Vidéo : Pathologie du foie et des voies biliaires

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Pathologie du foie et des voies biliaires

https://www.youtube.com/embed/4XA13aqCSa4

.

.

← Article précédent: L’alcool Article suivant: Pathologie du pancréas


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles