Masses corporelles

> > Masses corporelles ; écrit le: 17 février 2012 par azza

D’un point de vue organique, une masse définit une par­ue du corps et se caractérise par sa nature tissulaire. On parle ainsi de masse squelettique pour les os et la denture, do masse adipeuse, appelée couramment masse grasse (la graisse), et de masse protéique (les muscles notamment). l’eau (65 % de l’organisme), composante essentielle des compartiments liquidiens intra- et extra-cellulaires, se répartit entre les trois.

De façon générale, on distingue la masse grasse de la masse maigre.

La masse grasse équivaut à la masse adipeuse, soit 20% à 25 % du poids corporel total. Elle est composée de cellules adipeuses dont le nombre, atteint vers l’âge de 2 ans, reste fixe jusqu’à la fin de la vie d’un individu. Ces cellules se « gonflent » pour stocker les lipides et se « dégonflent » lorsque l’organisme a besoin de l’énergie produite par le catabolisme de ces graisses corporelles. La masse adipeuse, qui joue ainsi le rôle de réserve énergétique mobilisable du corps, régule également le rassasiement par la sécrétion d’un messager chimique (la leptine). Sa régulation par le système hormonal sexuel explique qu’elle varie selon l’âge (elle augmente en vieillissant) et selon le sexe, produisant des morphologies différentes chez les hommes et chez les femmes. Fréquente chez les hommes, la forme « androïde » se manifeste par une masse adipeuse importante au niveau abdominal. La forme «gynoïde» que présentent les femmes se traduit par une adiposité davantage concentrée sur les hanches. Si elle est excessive, elle peut s’étendre jusqu’aux genoux : c’est la fameuse « culotte de cheval ». Il existe même une forme mixte, pour les plus malchanceuses…

.

.

La masse maigre, elle, fait référence à la masse protéique, soit l’ensemble des tissus musculaires (muscles,coeur ..), et des tissus fonctionnels ou tissus dits « mous » (rate, intestins, reins, foie). Elle stocke les protéines sous forme de molécules chimiques ou de fibres musculaires, et les glucides , sous forme de molécules de réserve (glycogène). La masse maigre représente 40 % de la masse pondérale.

En termes de volume, c’est comme l’histoire du kilo de plomb et du kilo de plume : un kilo de masse musculaire(plus dense que la masse adipeuse) prend moins de place que son équivalent en matière grasse. C’est pourquoi deux! individus de même taille et de même poids peuvent avoir des tailles vestimentaires totalement différentes.

.

.

← Article précédent: Le THS et les risques de cancer du sein Article suivant: Les syndromes microdélétionnels


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles