Les traitements des strabismes:

> > Les traitements des strabismes: ; écrit le: 12 mars 2012 par Sameh modifié le 27 avril 2018

Pour traiter un strabisme, il est fondamental de déterminer la réfraction de l’enfant avec la plus grande précision. Pour ce faire, on utilise chez les bébés des collyres à base d’atropine qui bloquent le système d’accommodation automatique («l’autofocus »), lequel est très puissant chez les enfants et dissimule le défaut visuel.
Ces collyres, instillés pendant huit jours avant le bilan, dilatent la pupille de l’enfant pendant deux semaines en moyenne. L’enfant sera gêné surtout par l’éblouissement et en cas de gros problèmes réfractifs. L’ophtalmologiste fera une skiascopie au moyen d’un « skiascope » et aura ainsi déterminé la correction optique de l’entant sans trop de difficultés.

Les lunettes:

Des lunettes bien adaptées sont très bien supportées par les enfants (moins bien par certains parents…) car cela les aide énormément à prendre leurs repères dès la naissance. Ainsi l’enfant prend une meilleure posture et acquiert une meilleure appréhension de l’espace. Se repérant mieux, il « se sent mieux dans ses baskets ».
L’adaptation réussie des lunettes nécessite une bonne coordination entre l’ophtalmologiste, les parents, l’opticien et l’orthoptiste.
Les montures doivent être en plastique, bien rondes chez les petits afin qu’ils ne puissent pas regarder par-dessus quand ils lèvent les yeux. Chose qu’ils font souvent, quand ils s’adressent à des adultes bien plus grands qu’eux…
Les lunettes sont pourvues d’un élastique souple fixé aux branches, pour éviter la chute et la casse.
Les montures de lunettes peuvent être comparées aux chaussures, elles changent de « taille » en fonction de la croissance de votre enfant. Il faut faire vérifier les lunettes régulièrement pour les redresser et les régler aux oreilles.
Une bonne monture ne blesse nulle part et ne glisse pas sur le bout du nez. Elle a la bonne largeur à la base du nez et au-dessus des oreilles.

L’orthoptiste:

on fonction de l’âge, l’orthoptiste (ou kiné des yeux) va utiliser différentes techniques pour apprendre à chaque œil à travailler correctement et en harmonie avec l’autre. Ces techniques, associées au port des lunettes, vont développer la vision de chaque œil, même amblyope ! Ces traitements précoces, dont le but est de faire retrouver aux yeux et au cerveau une vision binoculaire normale afin de bien distinguer le relief et d’avoir une bonne acuité visuelle de chaque œil, sont possibles jusqu’à l’âge de 8 ans (environ).

.

.

Les lentilles de contact:

Même chez l’enfant, les lentilles de contact sont parfois nécessaires en cas de gros défaut visuel unilatéral ou de correction trop forte. Un spécialiste peut adapter des lentilles de contact à pratiquement tous les âges avec l’aide des parents.

L’homéopathie:

En cas de strabisme chez l’enfant, un traitement homéopathique complémentaire peut aider à renforcer les muscles défaillants et à détendre les autres. Il doit être adapté à chaque cas, tous très différents en fonction des circonstances de survenue et du « terrain », comme on dit en homéopathie.
On peut soutenir les muscles oculaires grâce à un massage des tempes et du front avec quelques gouttes d’une préparation de : phosphorus 0,1 %/ TABACUM 0,1 %/ EQUISETUM 10 % Q.S.P. 100 % huile (préparation magistrale sur prescription médicale).

.

.

L’ostéopathie dès la naissance:

Le recours à l’ostéopathie, dès les premiers jours de la vie, peut résoudre une partie des problèmes liés à la mécanique de la naissance. L’ostéopathie libère toutes les structures en restriction de mouvement, améliore la circulation du sang et l’oxygénation des différents organes, lesquels fonctionneront mieux par la suite.

La méthode Padovan:

Cette méthode de réorganisation neurofonctionnelle a été inventée par Béatriz Padovan. Elle est utilisée par les orthophonistes et permet une réorganisation des fonctions motrices, si le strabisme fait partie d’un syndrome global de dysfonctionnement cérébral et musculaire.

.

.

L’eurythmie curative:

Cette méthode permet d’améliorer les perceptions et la motricité des yeux. Elle permet d’harmoniser, de fortifier, d’équilibrer, de coordonner et d’aider les enfants à partir de 6 ans et les adultes.

La méthode de Bâtes : se « muscler » les yeux:

Elle peut soulager énormément et permet de vivre en harmonie avec son strabisme. Cette méthode nécessite un suivi par un professionnel. Elle est utilisée à partir de l’âge de 10 ans si l’enfant coopère. En aucun cas elle ne peut améliorer une amblyopie profonde après l’âge de 7 ans.

.

.

Les opérations:

les opérations du strabisme ont un but à visée esthétique et ne corrigent pas une éventuelle amblyopie. Elles permettent parfois de retrouver une certaine perception du relief si elles sont effectuées suffisamment tôt.
Une opération peut avoir lieu à n’importe quel âge. Elle nécessite une préparation des muscles et de la personne, car sa posture sera complètement transformée par l’opération.

Vidéo : Les traitements des strabismes:

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les traitements des strabismes:

.

.

← Article précédent: L’environnement anticancer : Une épidémie de cancer ? Article suivant: Asthme : La recherche humaine


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles