Les épices de longue vie

> > Les épices de longue vie ; écrit le: 16 avril 2012 par amira modifié le 23 février 2015

• POIVRE :

Il est à l’origine d’une augmentation de la sécrétion d’acide chlorhydrique et donc accélère la digestion des aliments, sur tout des protéines. Il a une forte action anti-bactérienne et contient de la piperine, puissant agent anti-oxydant et anti-inflammatoire, qui stimule l’absorption de nombreuses vitamines, minéraux et acides aminés.

• CARDAMOME :

Egalement très antioxydante.

.

.

• CANNELLE :

Elle stimule les récepteurs à l’insuline et augmente la capacité cellulaire à utiliser le glucose. Elle pourrait donc être utile dans le diabète type 2, pour aider à normaliser la glycémie. De plus, elle aiderait également à diminuer les taux de cho¬lestérol et de triglycérides. Elle a une action anti-inflammatoire et anti-bactérienne.

• CORIANDRE :

Elle a également des effets anti-inflammatoires, des effets préventifs du diabète type 2, et pourrait diminuer les taux de « mauvais cholestérol » LDL et augmenter le taux du « bon cholestérol » HDL. Elle contient des flavonoïdes et des acides phénoliques.

.

.

• CUMIN :

Il a des effets anti-oxydants, anti-inflammatoires, anti-cancer, anti-douleur et anti-bactériens. Il augmente le taux de glu- tathion dans le corps et la détoxification par le foie.

• FENUGREC:

C’est un traitement ayurvédique classique du dia¬bète et de l’obésité. Cela est confirmé par les études cliniques qui montrent qu’il stabilise le taux de sucre dans le sang, de façon aus-si efficace que le Glibenclamide, médicament anti-diabétique, en réduisant l’insulinorésistance. Il diminue les taux de lipides dans le sang et a des effets anti-oxydants et anti-inflammatoires dans les études sur des animaux diabétiques. Enfin, il aurait également des effets préventifs contre le cancer et des effets anti-bactériens.

.

.

← Article précédent: Un traitement révolutionnaire du vitiligo, la photothérapie bioskin exclusivement en Italie. Article suivant: L’invention de la physiologie : le développement


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles