Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

II faut dévitaliser une dent avant de mettre une couronne

Vous êtes ici : » » II faut dévitaliser une dent avant de mettre une couronne ; écrit le: 9 février 2012 par Mahfoudhi modifié le 20 janvier 2018

II faut dévitaliser une dent avant de mettre une couronne

cela dépend des cas.



Si la dent est vivante et que la carie ou la fracture se situe sur/ou à proximité du nerf, il faudra la dévitaliser (c’est-à-dire enlever le nerf de la dent et traiter les canaux) pour éviter une rage de dent ou une mortification sous la couronne. Cela provoquerait des infections à répétition, ce qui nécessiterait d’enlever la couronne et de tout retraiter.

Quand on peut, on garde toujours les dents vivantes.

Pourquoi et quand conserver la vitalité pulpaire des dents ? La décision est parfois délicate à prendre et se fait après appréciation de critères mécaniques, biolo­giques et prothétiques.

Les critères mécaniques

Dépulper une dent entraîne une modification de la perméabilité de l’organe den­taire, des aléas de traitement canalaire et la mise en place précoce d’un ancrage intraradiculaire qui fragilise la dent.

Les critères biologiques

Une fois que la dent est dévitalisée, elle a perdu son système nerveux. De ce fait, le seuil de douleur ressentie par le patient est pour une même contrainte (mastica­tion sur un aliment ou choc sur la dent) considérablement élevé.

Le patient a moins de feed-back nerveux protecteur (phénomène réflexe proté­geant la dent grâce à la sensibilité du patient). Ce phénomène pourrait être à l’origine d’une plus grande fréquence des fractures dentaires.

Les critères prothétiques (dans certains cas)

Lorsqu’une couronne (prothétique) est indiquée, le praticien doit tailler la dent avant de faire l’empreinte. La taille se fait avec minutie et sous irrigation d’eau afin de ne pas traumatiser le tissu dentaire restant et de ne pas irriter le nerf.

Souvent, les limites de la préparation sont à la fois à distance (ce qui impose de conserver la dent vivante) et proches du nerf (ce qui impose de la dévitaliser).

Le praticien décide de conserver ou non la dent vivante en fonction de la radio­graphie : choix qui s’avère parfois très délicat.

Quels sont les avantages et les inconvénients de laisser une dent vivante sous une couronne ? La couronne protège la dent de toutes les agressions. Cependant, dans certains cas, lorsque la préparation initiale n’est pas très loin du nerf, il se peut qu’il y ait au fil du temps, une altération du paquet vasculo-nerveux de la dent (en général, suite aux différences de température et aux contraintes mécaniques lors de l’alimenta­tion). Dans ce cas, le nerf, la petite artère et la petite veinule de la dent « meurent », ce qui entraîne la mortification de celle-ci et donc une infection apicale (à l’extrémité de la racine), pouvant aboutir à la formation de granulomes* ou de kystes.

Lorsque cela se produit, il faut déposer la couronne ou le bridge et traiter l’inté­rieur des canaux de la dent (comme lorsqu’on fait une dévitalisation).

En conclusion, il ne faut pas dévitaliser systématiquement les dents lorsqu’on doit poser une couronne ou un bridge (comme le préconisent certaines « écoles scienti­fiques »), ni vouloir conserver systématiquement les dents vivantes (comme le recom­mandent d’autres « écoles scientifiques » concurrentes). Le praticien doit agir au cas par cas, en discutant avec le patient.

Articles liés

Quand une dent est ébréchée, le composite permet de la reconstituer
mal de dents : aïe, que faire ?
Les dents de sagesse sont-elles utiles ?
Soins de bouche
Tous les actes remboursables sont repertories dans la nomenclature de la sécurité sociale/
Le blanchiment n’abîme pas les dents

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles