Fertilité

> > Fertilité ; écrit le: 16 novembre 2011 par La rédaction modifié le 20 octobre 2014

Pour le sens commun, la fécondité se réfère à la fin du XXe siècle la capacité des personnes, des animaux ou des plantes pour produire une descendance viable et fertile. Le terme est habituellement appliqué à des femmes ou des femelles, mais s’appliquent davantage aux hommes, au fur et à mesure des progrès dans la vision des mécanismes de reproduction et de mieux comprendre le rôle de l’homme ou des hommes. Un couple fertile dit un couple qui est tombée enceinte après un an de rapports sexuels non protégés pendant la période fertile. Un couple qui ont besoin de plus d’un an est considéré comme infertile, et un couple qui a besoin d’aide à la procréation médicalement assistée est considéré comme stérile. L’indice de fécondité mesure la démographie le nombre d’enfants par femme.

Par extension, le terme peut être appliqué à la fertilité des pâturages, les plantes, le sol (fertilité du sol) ou d’un paysage, et l’esprit humain.

Lorsque la sonnette d’alarme?

Le médecin-conseil est informé lors de la pénétration du sexe non protégé et ne pas provoquer une grossesse après un an chez les femmes de moins de 38 ans, et plus tôt, au bout de 6 mois pour les femmes de plus de 38. Initialement, le médecin a demandé en détail sur le cycle, la fréquence des femmes et le moment des rapports sexuels. Il peut aussi prescrire une analyse du sperme du conjoint. Sauf à trouver une explication facile résolvante par des moyens simples (le bon moment pour la copulation, la technique sexuelle …), il est obligé de remettre à un gynécologue spécialiste qui portera à la fois l’infertilité féminine et masculine. L’urologue-andrologue peut être également invités à donner leur avis.

Santé de la reproduction

la fertilité de l’homme dépend de nombreux facteurs (nutrition, le comportement sexuel, la culture, l’instinct, l’endocrinologie, le calendrier, l’économie, mode de vie, émotions …). la fertilité des animaux n’est pas moins complexe et peut avoir des mécanismes étonnants.

La fécondité chez les mammifères et toutes les espèces peuvent être affectées par certains polluants, ou perturbateurs endocriniens, qui peut être directe ou indirecte de la spermatogenèse suppression des facteurs ou des œufs, ou de déranger une partie du cycle de reproduction en raison de la toxicité pour l’oeuf, embryon, fœtus ou parce ils interférer avec les processus biologiques nécessaires pour le bon déroulement de la grossesse ou la production d’œufs. Ces phénomènes sont mal connus et sont probablement liés à des cocktails de polluants (synergie, potentialisation). La production de sperme en moyenne continue de baisser dans les pays riches et le rythme des 30 dernières années, en 2070, si la baisse devait se poursuivre, la production moyenne de sperme sera proche de zéro.

Ontogénie et séquelles de développement: La quantité et la qualité du sperme dépend fortement de la qualité des tubes séminifères contenant les cellules germinales et cellules de Sertoli. Ils se déroulent dans l’embryon et de croître sous l’action de la testostérone. L’exposition du fœtus ou d’embryons à certaines toxines (par exemple l’uranium) ou des perturbateurs endocriniens peuvent modifier ce processus irréversible pour adulte.La hommes futurs sous-fertilité peut être induite notamment par une exposition excessive au mercure (par exemple, ont consommé plus de quatre repas de poisson par semaine à Hong Kong les consommateurs qui avaient des niveaux de mercure plus élevées dans les cheveux ont été les plus touchés (également avec des problèmes de peau et l’autisme plus fréquente chez les enfants ont le plus de mercure mesurées dans le sang, les cheveux et l’urine). Aamjiwnaang Amérindiens, une réserve située dans le cœur de la «vallée chimique» du Canada, exposés au mercure, dioxines, les PCB ou HCBS connaît un changement dans le ratio de sexe de leurs enfants: Constanze MacKenzie, Université d’Ottawa, a montré que le ratio à la naissance est passé de un garçon pour une fille à un garçon en 1984 pour deux filles en 1999. En outre, le taux de fausses couches est de 39% contre 25% habituellement et 23% des enfants de moins de 16 ans souffrent de TDAH (trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention) au lieu de 4% en moyenne.

Les biologistes dire par les chances de fitness parole de succès de la reproduction (par exemple, exprimée par une probabilité, ou le pourcentage de jeunes qui survivent jusqu’à la maturité sexuelle et sera capable de se reproduire).

Les variations temporelles de la fécondité des femmes

Contrairement à l’homme est fertile tous les jours, la femme n’est fertile que quelques jours par mois. Cela correspond à la ‘période féconde’. Les femmes ont généralement un seul ovule chaque mois (dans le cas d’ovulation multiple, elles sont tenues dans les 24 heures) à la fin de la phase folliculaire. La période pendant laquelle un rapport peut être fécondant dure de 5 à 8 jours selon les couples, le reste de sa vie, la femme n’est pas fertile. Un des moyens permettant de surveiller la fécondité des femmes est la courbe de température.

Les variations temporelles de la fertilité masculine

Le taux de reproduction de l’homme n’était pas bien connu chez les plus de 50 ans, en tant que partenaire – même à cet âge – plus des enfants en raison de la ménopause. Ce taux a été étudiée par l’âge, Canada, données démographiques du 18ème siècle (lorsque les produits chimiques synthétiques les plus désormais être accusé de violer la fertilité masculine n’existait pas). Cette étude a porté sur la fertilité, pendant 5 ans (1640-1775), 29 000 couples de cette époque; 1350 sur les hommes de l’échantillon étaient plus de 40 ans avec une femme de moins de 30 ans à un moment où les veufs le remariage était systématique même après 50 ans avec des femmes plus jeunes. A cette époque, plus de 50 ans avait un taux de fécondité moyen de 90% des hommes âgés de 30 ans (2,5 enfants contre 2,8). Ce pourcentage était encore de 80% pendant 60 ans et plus (2,2 enfants en moyenne), puis diminuent rapidement.

Parcourir les questions archivées:

Les informations contenues dans ce site est réservé à un usage par les Canadiens. Il est publié à titre informatif seulement. Il n’est pas destiné à couvrir tous les éléments suivants: utilisations possibles, indications, précautions, interactions médicamenteuses ou effets indésirables. Il ne doit pas être interprétée comme indiquant que l’utilisation d’un médicament en particulier est sécuritaire, appropriée ou efficace pour vous. Il ne doit pas être invoqué ou interprété comme une recommandation d’utiliser un plan de traitement, produit ou un plan d’action, que ce soit. Les informations fournies sur ce site n’est pas destiné à remplacer en aucune manière que ce soit, des recommandations des conseils, le diagnostic ou le traitement d’un médecin. Consultez votre médecin avant de prendre tout produit, de modifier votre style de vie, ou entreprendre ou d’interrompre tout traitement. Si vous vous sentez faible ou en cas d’urgence, consulter un médecin ou autre professionnel de santé ou composez le 911 immédiatement.

Ne négligez jamais les conseils que vous avez reçus d’un professionnel de la santé et n’hésitez jamais à consulter un avocat si nécessaire parce que vous avez lu l’information pertinente dans notre site Web. Si vous comptez sur l’information fournie par MediResource, par les employés de MediResource, d’autres personnes MediResource invité à commenter sur son site Web, ou par d’autres personnes visitant ce site, vous faites à vos risques et périls.

Le terme «stérilité» est commode mais imprécis. Les médecins préfèrent parler de stérilité quand il ya difficulté à devenir enceinte, ou de l’infertilité quand il est difficile d’avoir un enfant vivant. Il en résulte douloureux et explosifs, dans 15% des couples confrontés à ces problèmes, des troubles relationnels, sexuels et parfois la séparation.

La fécondité dans l’agriculture

Le concept de la fécondité est important dans le domaine de l’agriculture, tant pour la fertilité des animaux, les végétaux ou le sol.

Systèmes et organes du corps humain

STERILITE MASCULINE

L’analyse du sperme (qv) est le facteur essentiel dans l’évaluation de la fertilité masculine.
Son interprétation est toujours difficile et doit être qualifié.
On ne peut jamais tirer des conclusions définitives à partir d’un seul spermatozoïde (même si elle montre une azoospermie – qv).
Il sera dans ce cas, répéter l’examen.
Une analyse de sperme indique simplement les caractéristiques du sperme sans que l’on peut tirer la conclusion de la fertilité ou la stérilité.
Un élément clé est la mobilité des spermatozoïdes et des dernières Microvideo systèmes automatisés d’analyse peut être jugé plus précisément cette mobilité.
La stérilité peut être liée:
– Anomalies sur le sperme,
– Anomalies sur le plasma séminal,
– Anomalies sur l’éjaculat
– Les infections génitales (virale ou bactérienne) plus ou moins anciennes (par exemple Chlamydia)
1) spermatozoïdes anormaux:
Cela peut être:
– Azoospermie (absence de spermatozoïdes),
– Oligospermie (spermatozoïdes insuffisante),
– Une asthénospermie (insuffisance du nombre de spermatozoïdes mobiles, moins de 60% après la première heure, moins de 40% après la quatrième heure)
– Une tératospermie (plus de 40% formes anormales)
– Un nécrospermie (pas de formes mobiles)
– Un polyzoospermie (exceptionnelle: plus de 200 à 500 millions de spermatozoïdes par ml).
Ces anomalies peuvent être:
– Cause hormonale (rare)
– Associés à une hyperprolactinémie,
– En raison de génétique (syndrome de Klinefelter – qv)
– Dans le cadre de cryptorchidie,
– Dans le cadre d’une varicocèle,
– Dans le cadre de séquelles infectieuses (oreillons) ou traumatique
– Dans le cadre de l’obstruction des canaux déférents, qui peut être notamment en ce qui concerne l’épididymite Chlamydia.
2) le plasma séminal anomalie:
– Infection du sperme (il existe des germes différents ou MYCOPLASMA (qv) dans le plasma)
– Une auto-immunisation favorisée par l’histoire ou par une infection des voies traumatiques des testicules génitales. Le diagnostic est confirmé par les taux d’anticorps sérique supérieur à 1 / 32 et 1 / 16 dans le sperme;
– Viscosité excessive.
3) L’ANOMALIE éjaculat:
– Trouble balistiques: l’éjaculation est détournée, par exemple par un hypospadias (qv)
– L’éjaculation rétrograde peut être une maladie neurologique (p. ex patients diabétiques) ou mécanique (résection de la prostate)
– Une anéjaculation, c’est-à-dire absence d’éjaculation, d’origine neurologique (p. ex paraplégique) ou psychologique.
Enfin, parfois vous ne trouvez pas une cause évidente de l’infertilité masculine. Seuls la fécondation in vitro indiquent si les spermatozoïdes sont fécondés ou non.
La recherche actuelle semble remettre en cause certaines formes de stérilité masculine dans la carence en sélénium.
Cette déficience est associée à une diminution de la motilité des spermatozoïdes, des altérations dans la structure de la partie intermédiaire du sperme, voire la perte du flagelle.
.
Le sélénium semble avoir un rôle essentiel dans les premiers stades de la spermatogenèse, via une protéine soluble, qui protège les spermatozoïdes de dommages oxydatifs par les hydroperoxydes.

← Article précédent: Fer Article suivant: Fibrillation auriculaire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site