Anatomie pulmonaire

> > Anatomie pulmonaire ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 5 mars 2015

anatomie pulmonaire , anatomie des poumons ,anatomie poumon

Les poumons.

Les poumons sont des organes spongieux de teinte rose grise avec une forme pyramidale. Ils sont situés dans la poitrine. Ils sont séparés par le cœur et le médiastin. Les poumons s’étendent du diaphragma à un point qui se trouve à 1-2 cm de la clavicule.La base du poumon (près du diaphragme) est concave et est conforme à la région convexe du diaphragme. Le sommet est appelé l’apex.

configuration interne des poumons

Les poumons sont creusés des sillons très profonds appelé scissures, qui définira les lobes. Le poumon droit a deux scissures donc 3 lobes (supérieur, moyen et inférieur). Le poumon droit pèse 650 g à 700 g. À gauche se trouve une scissure unique, donc deux lobes. Il pèse 550 g à 600 g. Sur la gauche il y a une région qui correspond au lobe du poumon droit appelé la lingula. La surface intérieure a une incurvation appelée hile pulmonaire. Il en ressort des veines hilaires et petits vaisseaux lymphatiques.

Les plèvres anatomie des poumons

Ce sont des séreuses qui entourent chaque poumon. Chaque séreuses est composée de deux couches: un feuillet viscéral recouvrant la surface extérieure du poumon et du feuillet pariétal qui tapisse la paroi interne de la poitrine. Entre les deux couches, il ya un espace virtuel appelé la cavité pleurale. Dans la cavité pleurale il ya un mince film de liquide qui empêche les deux couches de se collaber.Grâce à cette plèvre, le poumon est très solidaire de la cage thoracique ce qui va permettre les mouvements respiratoires. Dans la cavité pleurale, il règne une pression négative (inférieure à la pression atmosphérique: 760 mm de mercure). En cas de pneumo-thorax, il ya une pression positive.

.

.

Les muscles respiratoires

Le premier muscle respiratoire est le diaphragme qui sépare le thorax de l’abdomen, il fonctionne comme un “piston” quand il se contracte il s’abaisse en augmentant le volume de la poitrine, le vide créé permet la pénétration de l’air c’est l’inspiration , quand il se détend, il remonte, la cage thoracique diminue de volume, la pression augmente et l’air est expulsé, c’est l’expiration.

D’autres muscles “accessoires” sont impliqués: les muscles intercostaux, les muscles du cou, les muscles de l’abdomen, ils prennent une grande importance dans certaines circonstance pathologiques, la paralysie du diaphragme, l’emphysème,etc …

.

.

Vidéo :  Anatomie pulmonaire

← Article précédent: Traitement scoliose Article suivant: Bronchites chroniques BPCO


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles