Bronchites chroniques BPCO

> > Bronchites chroniques BPCO ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 16 octobre 2018

Bronchites chronique BPCO, La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d’origine respiratoire, touchant les poumons.

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d’origine respiratoire, touchant les poumons.La cause principale de cette maladie est le tabagisme et s’observe dans:

  • la bronchite chronique:Une symptomatologie évolutive de plus de trois mois par an depuis deux ans au moins est signe de bronchite chronique
  • l’emphysème pulmonaire chronique
  • l’asthme à dyspnée continue:un asthme compliqué d’insuffisance respiratoire chronique obstructive

C’est l’obstruction généralisée des bronches de petit calibre qui se définie par l’élévation de la résistance à l’écoulement de l’air pendant l’expiration forcée:diminution non complètement réversible des débits expiratoires

Le BPCO se manifeste par une toux productive (Toux avec crachats) pratiquement permanente.

.

.

La bronchite chronique entraîne une mauvaise oxygénation, et un essoufflement au moindre effort, et elle finira par avoir un impact cardio-vasculaires, d’où toute la gravité de cette affection.

Épidémiologie:

La broncho-pneumopathie chronique obstructive atteint les adultes de plus de 40 ans et sa fréquence augmente avec l’âge..

.

.

L’OMS estime 2,7 millions le nombre de décès par BPCO en 2000 dans le monde. Pire encore, il prédit que d’ici à 2020, cette maladie sera la troisième cause de décès dans le monde en raison du tabagisme, notamment celui des femmes..

Les causes de la bronchites chronique obstructive:

Le tabagisme est la principale cause de maladie pulmonaire obstructive chronique. Le tabagisme passif augmente également le risque de développer la maladie.

.

.

Une carence en alpha 1-antitrypsine d’origine génétique peut aussi être une cause de l’emphysème, mais cette cause est rare.

Un asthme chronique peut également évoluer vers une BPCO.

.

.

La pollution atmosphérique joue certainement un rôle.

Les symptômes de la BPCO:

Une symptomatologie évolutive de plus de trois mois par an pendant deux ans au moins est un signe de la bronchite chronique. La bronchite chronique entraîne une mauvaise oxygénation, et un essoufflement au moindre effort, et elle finira par avoir un impact cardio-vasculaires,d’où toute la gravité de cette affection.

.

.

D’autres symptômes qui annoncent l’installation d’une insuffisance respiratoire sont importants à connaître  :

  • les troubles de la mémoire
  • les troubles du sommeil  : un sommeil agité avec le ronflement souvent
  • une somnolence diurne, une irritabilité
  • parfois des troubles de l’érection chez les hommes et des troubles de la libido.

Examens complémentaires et diagnostic:

Le diagnostic est suggéré par les résultats des épreuves fonctionnelles respiratoires et du test thérapeutique au bronchodilatateur.

.

.

La spirométrie représente l’examen le plus important car elle permet l’appréciation du VEMS (volume expiratoire maximum par seconde)

  • Le VEMS, s’il est amputé, définit le trouble obstructif .
  • Le risque de décès par insuffisance respiratoire aiguë est grand si le VEMS est aux alentours de 0,450L seconde.
  • L’étude du VEMS permet en outre de noter l’amélioration éventuelle de la BPCO sous traitement
  • Le test du VEMS doit être fait de préférence le matin, sans broncho-dilatateurs depuis le veille et sans corticoides depuis une semaine.

Cette exploration, qui est loin d’être systématique, entraîne le non diagnostic d’une proportion importante de patients

D’autres examens complémentaires sont indispensable au diagnostic: Radiographie pulmonaire pour les épisodes aigus

  • Gaz du sang artériel
  • Culture des expectorations.( ECBC )

Évolution et complications

  • Hypertension pulmonaire
  • Insuffisance respiratoire
  • Les complications neurologiques, cardiovasculaires ou musculaires

Traitement des BPCO

Le traitement doit être instaurer le plus tôt que possible il associe:

Le traitement des poussées aigues et une gestion de la maladie au long cours:

Le traitement des poussées aiguës

  • L’hospitalisation est nécessaire.
  • Le traitement associe: Une antibiothérapie
  • Une kinésithérapie respiratoire
  • Les bêtamimétiques en inhalation
  • Les corticoïdes

Gestion de la BPCO au long cours:

  • L’arrêt total et définitif du tabac
  • Perdre les kilos en trop  ; Faire de l’exercice, notamment la marche à pied
  • une bonne hygiène de vie  : éviter l’exposition à des vapeurs chimiques ou à des poussières,un domicile loin des zones industrielles, Perdre les kilos en trop  ; pratiquer un sport de préférable la marche à pied

Dans des rares la transplantation pulmonaire peut être envisagée.

Vidéo :  Bronchites chroniques BPCO

← Article précédent: Bronchectasies Article suivant: L’hémoptysie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles