/*

Maladies du cuir chevelu et du cheveu

Vous êtes ici : Accueil » Dermatologie » Maladies du cuir chevelu et du cheveu

[tab:ARTICLE]

LES MELANODERMIES

Anomalies de coloration de la peau La melanogenese est contrôlée par une hormone secrétée par l’hypophyse, glande située a la base du crane.

Une hyperactivité hypophysaire:
amenéune pigmentation plus marquée et prédominant sur les parties découvertes de la peau. Ex : maladie bronzée d’Addison.

Un défaut de pigments mélaniques :
provoque des achromie cutanées dont la principale est le vitiligo, caractérise par des taches blanches d’extension progressive (main, visage), pouvant toucher le cuir chevelu. Ces taches sont très sensibles a la lumière solaire. Pas de traitement médical valable pour 1’instant.

La canitie :

Cheveux blancs apparaissant avec l’age par élimination progressive des pigments du cheveu. Elle peut apparaître vers 35-40 ans et dépend également de l’heredite, de la race. Le traitement des canities est pratiquement inexistant.

L’albinisme :

Absence totale ou partielle du pigment mélanique. La peau est très claire, de même que les phanères (ongles, poils, cheveux).
Généralement les yeux sont bleu clair. L’albinisme est une canitie congénitale (assez rare). Le sujet est très sensible a la lumiere et aux rayons ultra-violets (UV) du soleil.

L’ALOPÉCIE

Chute des cheveux, pouvant être partielle ou totale. Elle est différente chez l’homme et chez la femme.

Chez l’homme :

Perte des cheveux dans des zones bien déterminées. Elle s’établit progressivement, commengant aux tempes et sur le dessus du crane en tonsure. L’aboutissement est une calvitie totale respectant une bande postérieure et deux bandes latérales.

Chez la femme :

Alopécie ou clairière diffuse, touchant parfois plus particulièrement le haut du cuir chevelu. Elle ne dénude pas complètement et peut survenir après un accouchement (alopécie en clairiere).

Causes des alopécies

  • facteur androgenetique (cause la plus frequente de l’alopecie masculine).
  • séborrhée : voir parag. IV.
  • mauvaise irrigation du cuir chevelu.
  • prise de certains medicaments : anti-coagulants, anxiolytiques (contre l’angoisse…), chimiotherapies.
  • carence de 1’alimentation en fer.
  • mauvais fonctionnement de la thyroïde.
  • certaines pratiques capillaires trop agressives (permanente, decoloration, decrepage) peuvent casser les cheveux qui tombent en touffes.

LA PELADE

Apparition de plaques arrondies qui peuvent s’agrandir. La premiere plaque est souvent decouverte de fagon fortuite par le coiffeur. Elle est generalement d’origine nerveuse et peut etre favorisee par des fac- teurs infectieux, dentaires, oculaires, auri- culaires. Le traitement medical s’impose (par application de meladinine, et, parfois, par prise d’hormones corticoides).

LA SÉBORRHÉE

Hypersecretion sebacee donnant une apparence graisseuse a la peau. Elle colie les cheveux en paquets, les rendant lourds et luisants. Elle peut s’accompagner d’alopecie diffuse par degra¬dation de la papille. Elle produit des pellicules séborrhéiques, larges, importantes et s’accompagne de demangeaisons (prurit). Apparait a la puberte, est parfois due a certains dereglements hormonaux (thy- roide, glandes surrenales). Le traitement est du domaine medical : utilisation d’amino-acides soufres, de derives de l’acide nicotinique, de sericine (protéine), de certains goudrons vegetaux.

LES LÉSIONS SQUAMEUSES DU CUIR CHEVELU

Squame ->lamelle se detachant de épiderme.

Le pityriasis :

Desquamation accélérée de la peau. Les cellules mortes épidermiques forment de fines particules : pellicules sèches dans le pityriasis simple et grasses dans le pityriasis steatoide. Elles provoquent des démangeaisons et se déposent sur le col des vêtements.

Causes incertaines :

Action de certains micro-organismes, de pollution. Les shampooings anti-pelliculaires contiennent des principes antibacteriens et antifongiques , principalement du pyridione-zinc.

Le psoriasis :

Éruption formée de taches, de plaques bien déterminées, siegeant aux genoux, coudes, a la région lombaire, mais pouvant atteindre tout le corps, y compris le cuir chevelu, et parfois seulement celui-ci.

  • Caracterise par trois couches successives :
  • squameuse : en taches de bougie ;
  • lamelleuse : pellicule décollable ; rosée légèrement sanglante du derme.
  • Evolution chronique avec poussées  déclenchées par des facteurs émotifs.
  • –    On peut décaper les squames avec la vaseline salicylée de 2 % a 10 %. Traitement médical nécessaire.

LES PARASITES DU CUIR CHEVELU ET DU CHEVEU

Les teignes :

  • Plaques alopéciques éparses sur le cuir chevelu, dues à l’action de champignons microscopiques : le MICR0- SPORON AUDOU1NI et le TRICHO¬PHYTON VIOLACEUM.
  • Les teignes sont contagieuses, se rependant par petites épidémies familiales ou scolaires.
  • Traitement médical indispensable (pommade antifungique à la griséofulvine, rasage du cuir chevelu…).

La peliculose :

Dermatose provoquée par les poux .insectes d’environ 3.5 mm ( mâle plus petit ), caractérisé par l’abdomen segments, les poux s’accrochent aux cheveux par leurs pattes dotées de griffes. Ils possèdent un appareil buccal piqueur et suceur de sang. 11s provoquent des lésions de grattage et peuvent être porteurs de maladies graves : typhus exanthématique (Afrique, Asie, Europe orientale…), provoquer des accès de fievre recurrente (a rechutes) avec complications hépatiques, oculaires, pulmonaires.

  • Se reproduisent rapidement par leurs œufs : lentes (300 œufs par jour). Les jeunes poux naissent au bout d’une semaine.
  • Une désinfection régulière au DDT est nécessaire. II existe des produits destructeurs de poux (Pyrethrines).
  • II est difficile de détacher les lentes mortes des cheveux (brassage énergique, peignage fin…).

LES TUMEURS BÉNIGNES DU CUIR CHEVELU

Thmeurs epidermiques :

  • Verrues vulgaires (origine virale).
  • Molluscum : petites élevures rosées, hémisphériques, fermées, centrées par un orifice légèrement déprime en point.
  • Verrues séborrhéiques (verrues séniles chez les personnes âgées).

Traitement medical: electrocoagulation, curetage leger.

Ttimeurs dermo-epidermiques :

Adenomes se developpant a partir de glandes sebacees et sudoripares, a limites peu nettes, legerement saillants, avec orifices legerement elargis. Meme traite¬ment que pour les tumeurs epidermiques.

Kystes sebaces sous-cutanes :

Constitues surtout par les LOUPES, de volume variable (peut atteindre le volume d’un ceuf de poule), de consistance molle, centre par un petit orifice pouvant laisser s’ecouler du sebum malodorant . Traitement medical : ablation (evite les infections possibles).

LES ANOMALIES DU CHEVEU

Anomalies congénitales (héréditaires) : facilitent la cassure du cheveu.

  • pili-torti : cheveux déformes, aplatis, enroules en tire-bouchon.
  • pili-annuliti: cheveux présentant une alternance régulière de zones foncées et de zones claires. Se cassent a environ 20 cm de long.
  • trichonodosis : surtout chez la femme ->cheveux formant des nœuds aggraves par le brassage, avec cassure.
  • monilithrix : des la naissance ->cheveux en chaînettes avec amincissements et renflements. II peut se produire des alopécies a cheveux très courts. Le monolithrix peut également affecter les sourcils, les cils, les poils.

Anomalies acquises : portent atteinte soit a la forme soit a la couleur du cheveu. Celui-ci peut se terminer en fourche, en balai. II peut etre dedouble ou aminci. Des troubles de 1’etat general en sont probablement la cause (voir Technologie p. 169).
Pour les anomalies de couleur, I.

CONCLUSION

Les coiffeurs(euses) ont un rôle important a jouer auprès de leurs clients(es).

  • Signaler toute atteinte du cuir chevelu ou du cheveu (cheveux cassants, fourchus).
  • Le thioglycolate d’ammonium utilise dans les permanentes peut altérer le pont soufre de la cystine (kératine du cheveu), d’ ou nécessite d’un bon rinçage a l’eau oxygénée  Les cheveux qui ont subi beaucoup de permanentes, de teintures sont plus sensibles .
  • L’emploi des teintures capillaires doit etre controle. Certaines femmes présentent un risque d eczema de la figure : apparition de vesicules sur fond d’oedeme avec prurit puis suintement et risque de lesions chroniques. Ce phenomene est du a une sensibilisation de la femme a certains produits (idiosyncrasie), en particulier aux derives de rani- line. Necessite pour le coiffeur de pratiquer, au moins 48 h avant toute coloration, une « touche d’essai » avec le produit qu’il utilisera (derriere l’oreille). C’est une epidermo-réaction. Si elle est positive (rougeur, inflammation meme legere), il faut s’abstenir de toute teinture . La responsabilite penale du coiffeur est engagée .

[tab:VIDEOS]

Vidéo : La maladies du cuir chevelu et du cheveu

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La maladies du cuir chevelu et du cheveu

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=KAcpLiaI6PY] [tab:END]

3 Responses to "Maladies du cuir chevelu et du cheveu"

  1. JOBLON  29 janvier 2016 at 21 h 28 min

    Depuis que je me suis rendue chez une nouvelle coiffeuse, quelques jours après, le contour de mon front blanchissait et ça malgré plusieurs consultation. Elle m’avait fait une couleur et un dé frisage. M.

    Répondre
  2. attouf  8 novembre 2016 at 9 h 41 min

    depuis l eté dernier jai reamrqué une chute de mes cheveux avec des petits boutons sur le cuir chevelu et qu on je les touche ca me fait mal .est ce que c dangereux?

    Répondre
  3. Patricia  7 juin 2017 at 14 h 05 min

    J’ai des tâches brunes qui ressemble à des tâches de veillesse j’ai montré au DC il ne ces pas ce que ces ils m’envoie chez le dermatologue avez-vous une petite idée

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié