La moxibustion

> > La moxibustion ; écrit le: 14 novembre 2011 par La rédaction modifié le 13 février 2015

«Du japonais Mogusa = Armoise ou Herbe Brûlante Connue aussi en Chine sous le nom de Ai Ye.»

Définition :

La moxibustion consiste à stimuler avec de la chaleur d’armoise des points d’acupuncture et certaines autres parties déterminées du corps humain dans le but de traiter certaines maladies.
La Moxibustion est très souvent combinée à l’Acupuncture

Techniques :

Moxas Directs :

L’Armoise est posée directement sur le point choisi. On l’allume et on laisse consumer.

Sans Cicatrice :

Aussitôt que le patient sent en plus de la chaleur une sensation de brûlure on enlève le moxa, et on le remplace par un autre.
Cette opération est répétée de 3 à 6 fois jusqu’à ce que la peau devienne légèrement rouge.
Indications : traitement de maladies chroniques et celles de « vides et froids » :

  • asthme,
  • diarrhée chronique,
  • indigestion.

Avec Cicatrice :

Aussitôt que le cône d’armoise est complètement brulé on le remplace par un autre. Cette opération est répétée de 3 à 7 fois jusqu’à apparition d’une ampoule. Cette cloque va suppurer par la suite, et laisser une cicatrice indélébile.
Indications :

  • Asthme chronique,
  • tuberculose pulmonaire.

Ce type de Moxa est pratiquement abandonné à cause de la cicatrice

Moxas indirects :

Entre l’Armoise et la peau on intercale un corps comme le sel, de l’ail ou du gingembre.

Moxas à l’Ail :

une tranche d’ail est interposée entre le moxa et la peau. Dès que le patient signale une brûlure, on enlève le moxa et on le change. Ainsi de suite jusqu’à ce que la peau devient légèrement rougie et humide.
Indications :

  • tuberculose pulmonaire,
  • abcès froids au début

Moxas au Gingembre :

à la place de l’ail on met une tranche de rhizome de gingembre et on suit la même procédure ue pour les moxas à l’ail
Indications :

  • vomissement,
  • arthralgies,
  • diarrhées chroniques types froids.

Moxas au Sel :

on remplit l’ombilic avec du sel fin et on place dessus une tranche de gingembre, puis un cône de Moxa
Indications :

  • traitement d’urgences type collapsus,
  • algies abdominales,
  • diarrhées prolongées.

Moxas avec Bâtonnets d’Armoise :

Moxa Doux :

le bâtonnet allumé est maintenu à 3 cm du point choisi jusqu’à ce que la peau devienne érythémateuse.

Moxa de Becquetage :

le bâtonnet est approché par intermittence du point à cautériser jusqu’à ce que la peau devienne érythémateuse.

Ces deux techniques sont utilisées dans:

  • les arthralgies,
  • les algies abdominales,
  • la diarrhée.

Acumoxas :

ou Moxa combinée avec l’aiguille chauffée

Au cours du traitement pas acupuncture, on fixe un morceau d’Armoise sur l’aiguille, et on allume. La chaleur arrive au niveau du point piqué via l’aiguille chauffée.
Indications :

  • arthralgies,
  • algie abdominale,
  • hémiplegie..

Une étude publiée en 2000 dans le Journal de l’Association Médicale Américaine (JAMA) a montré que la moxibustion était significativement efficace dans les malpositions fotales, obtenant que les enfants se tournent pendant leurs 33ème à 35ème semaines.

Remarques Importantes :

Les Moxas sont déconseillés en cas de:

  • maladies fébriles,
  • d’asthénie importante,
  • et Hypertension artérielle.

Vidéo :  La moxibustion

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La moxibustion

← Article précédent: Acupuncture Article suivant: Les 5 éléments


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site