/*

Comment reconnaitre un mal de tête lié au stress ?

Vous êtes ici : Accueil » Neurologie » Comment reconnaitre un mal de tête lié au stress ?

En moyenne un mal de tête sur deux est lié au stress : ce sont des céphalées de tension ou des céphalées psychiques. Il s’agit d’une tension émotionnelle qui contracte de façon plus ou moins inconsciente les muscles du crâne, du cou, des mâchoires et parfois même les muscles lombaires.

Les céphalées sont bilatérales, permanentes de durée variable, de trente minutes à une semaine. Elles sont ressenties comme une pesanteur, une pression sur tout le crâne ou un serrement « comme un étau ». Les douleurs ont un siège diffus, imprécis, parfois tout le crâne, parfois la région postérieure, à la nuque.

Les douleurs sont plus ou moins fréquentes, plus ou moins intenses en fonction du stress : aggravation en cas de surmenage, amélioration pendant les vacances.

Le médecin doit s’assurer qu’il n’y a pas d’autre cause physique pour expliquer les céphalées, avant de faire un diagnostic de céphalées psychiques.

Si le diagnostic est confirmé, le traitement est celui du stress : respecter les règles d’hygiène de vie (alimentation équilibrée, sommeil de qualité, moments pour se détendre, exercices physiques, etc.). La relaxation, le yoga, l’homéopathie, la phytothérapie, l’acupuncture sont à privilégier.

En cas d’anxiété excessive ou de dépression, le médecin prescrit le traitement adapté.

Les médicaments antidouleur sont associés au traitement antistress (paracétamol, aspirine, Ibuprofène®, etc.).

 

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié