Traitement de l’herpes

> > Traitement de l’herpes ; écrit le: 15 janvier 2012 par La rédaction modifié le 16 octobre 2019

Définition :

C’est une maladie très contagieuse causée par un virus : herpes simplex virus de type I (=HSV1).
Le virus responsable est : herpes simplex virus de type II (=HSV2) peut exceptionnellement être responsable de l’herpès labial mais il est plus associé à l’herpès génital.
C’est une maladie infectieuse chronique qui se transmet par contact direct avec les lésions ou par la salive.
Le virus se cache dans les racines nerveuses du nerf trijumeau, et donc la personne est porteuse saine entre les poussées. Le virus reste donc caché et peut réapparaître en tout temps.
Certaines personnes n’auront pas plus d’autre poussée. Les autres, au contraire, feront une ou plusieurs crises par année.
L’herpès est une maladie estimée comme bénigne chez les personnes en bonne santé, elle peut se révéler dangereuse chez les sujets présentant un déficit immunitaire, les nourrissons et les femmes enceintes.

Mode de transformation :

Pour les deux virus, HSV1 et HSV2, la contamination se fait d’une personne à une autre.

Période la plus contagieuse :

  • Lors de la rupture des vésicules, le liquide qu’elles contiennent renferme des virus
  • La transmission se fait par contact direct avec les vésicules, par la salive ou à travers les couverts, verres, serviettes…. contaminés.
  • La personne est contagieuse tant que les lésions ne sont pas sèches.
  • Quand elles réapparaissent de nouveau, cela n’est pas signe d’une nouvelle infection et ne signe pas un contact avec une personne infectée.

Chez une même personne :

on ne retrouve que très rarement des contaminations vers d’autres parties du corps (yeux, muqueuse génitale)
Le premier contact avec le virus (ou primo-infection), se fait le plus souvent avant l’âge de 5 ans (20% des personnes) ou entre 20 et 40 ans (dans près de 50% de cas)

Les cause de recedive de l’herpès :

  • La fatigue, le stress
  • La fièvre
  • Rayonnement (soleil ou UV)
  • Gerçure ou blessure au niveau de la bouche
  • Variations hormonales (menstruations, grossesse)
  • Maladie : grippe, angine, rhume….

Les symptôme d’un herpes :

  • Démangeaison, picotement, brûlure sur le bord des lèvres ou même douleur annoncent la poussée. Parfois une sensation légère d’œdème.
  • La lèvre gonfle puis apparition de petites cloques qui rapidement deviennent des vésicules une ou deux journées plus tard : douloureuses.
  • Les vésicules remplies de liquide vont éclater, libérer le liquide (rempli de virus).
  • Les vésicules asséchées vont former une plaie douloureuse, puis une croûte.
  • L’accès dure entre 6 et 15 jours.

Précautions et complications :

Des mesures prophylaxiques, pour les patients et les personnes en contact, sont nécessaires pour réduire le danger de contage, même en l’absence de poussée. Ces mesures vont aider à limiter l’auto-contamination. La personne porteuse contamine un autre endroit sur son corps par l’intermédiaire de ses doigts (herpès génital ou oculaire, aux conséquences graves).

Mesures de Prévention :

A défaut de pouvoir guérir, il n’existe pour le moment aucun vaccin ou médicament pour cette maladie, il faut donc prévenir
Le virus est très répandu dans le monde. D’après une enquête INSTANT menée en France en 2003 sur 10 000 personnes, on estime la prévalence annuelle de l’herpès oro-facial à 14,8 % (soit environ 7 millions) dont environ 13% de patients ayant des récurrences fréquentes, environ tous les 2 mois (soit environ 1 million de personnes), 53,6% de femmes pour 46,4% d’hommes.
L’infection herpétique est bénigne, et n’a pas de conséquences graves pour la santé sauf pour les cas suivants :

  • Les personnes immunodéprimées (prise de médicaments, sida ou maladie qui affaiblit le système immunitaire). Chez ces personnes, l’infection au VHS-1 peut s’aggraver dangereusement.
  • Les femmes enceintes
  • Les nouveaux nés

Les mesures de prévention sont simples

  • Se laver régulièrement les mains

1. après contact avec la lésion.
2. avant de toucher de la nourriture ou de la vaisselle,
3. avant de toucher une autre personne ou ses affaires personnelles

  • Ne pas mélanger le linge et objets de toilette
  • Eviter de se toucher les yeux avec les doigts mouillés de salive,
  • Ne pas tripoter les lésions pour ne pas contaminer ses doigts, vecteurs du virus.
  • Bannir les rapports sexuels pendant les crises. Se protéger entre les poussées car le virus est toujours présent.
  • Ne pas embrasser, même sur les joues, en cas de poussée
  • Bannir le contact avec les personnes à risque, et les nouveaux nés

Syndrome de Kaposi-Juliusberg :

peut se développer par greffe du virus herpétique sur un eczéma

Traitement de l’herpes :

Le virus se cachant dans les racines nerveuses du nerf trijumeau, il n’existe aucun médicament pour l’éliminer. Les traitements vont viser à réduire la fréquence des crises et diminuer la douleur.
On conseille d’appliquer une crème antiviral dès le début de la poussée : brûlure, picotement, léger œdème.

L’Aciclovir :

antiviral le plus connu. Existe sous forme locale, orale ou injectable dans les cas où il existe une dissémination du système nerveux central.

La Mélisse :

uniquement sous forme de pommade soulage les boutons d’herpès

Le froid :

(glaçon) diminue les douleurs

Vu que les lésions guérissent spontanément en quelques jours, généralement les personnes atteintes ne traitent pas les lésions.

Différents vaccins sont en cours d’étude pour prévenir l’infection herpétique et pour empêcher les récidives, mais les résultats ne sont pas bons.

← Article précédent: VIH et sida Article suivant: Virus de la MNI

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié