Un cœur à toute épreuve

> > Un cœur à toute épreuve ; écrit le: 8 décembre 2011 par La rédaction

L’appareil circulatoire est constitué des artères et des veines, mais surtout du cœur, qui pompe le sang et l’envoie dans les vaisseaux. Il ne fonctionne bien que lorsqu’on le fait fonctionner. C’est un muscle qui n’a pas besoin de repos au sens strict du terme. Il se repose entre chaque battement.

Bien s’alimenter

Les excès de toute sorte sont à proscrire. On peut ne pas être obèse et avoir pourtant le cœur enveloppé d’une couche de graisse en raison d’une alimentation trop riche ou trop alcoolisée. Fatigué, le cœur ne peut plus remplir son rôle correctement.
   Les graisses, en particulier, doivent être surveillées, afin qu’elles ne déséquilibrent pas le taux de cholestérol dans le sang.
Celui-ci surtout s’il est concomitant d’une carence en fibres est en effet responsable d’une perte d’élasticité des vaisseaux, qui entraîne une mauvaise irrigation des organes et, à terme, l’artériosclérose.

 Etre à l’aise

Une station verticale prolongée favorise l’apparition de varices. Il faut porter des vêtements confortables.
  En dépit de la tendance de la mode vestimentaire à privilégier le confort, notamment à travers la vague toujours actuelle du sportswear, certaines attitudes vestimentaires persistent qui ont des effets néfastes sur le système circulatoire.
  Les jeans très étroits, heureusement moins en vogue aujourd’hui, compriment douloureusement les testicules. Les bas «qui tiennent tout seuls», s’ils sont mal adaptés à la morphologie (trop serrés), coupent la circulation au niveau de la cuisse, et, comme les pantalons trop moulants, favorisent les varices. De même, il faut prendre soin de choisir des chaussettes dont l’élastique est suffisamment souple pour permettre au sang de circuler aisément dans les mollets, et ne pas chercher à se faire une taille de guêpe avec des ceintures trop serrées.
Certaines attitudes corporelles sont également néfastes, comme le fait de se tenir souvent assis les jambes croisées, qui provoque des «fourmillements» et peut accélérer l’apparition de varices.

.

.

Surveillez les varices

Ces veines apparentes, bleues, qui forment des nœuds, s’observent surtout chez les femmes, dont la circulation au niveau du bas du corps est souvent déficiente, notamment pendant la grossesse. Les varices sont héréditaires. Il s’agit de sang stagnant dans les vaisseaux. On peut y remédier en portant des collants à pression variable. Un bon moyen également de prévenir et de retarder l’apparition de varices est de dormir les jambes légèrement surélevées ( en plaçant un linge sous le matelas, par exemple, ou en rehaussant les pieds du lit), afin de faciliter le trajet du sang des membres inférieurs vers le cœur. Les bains d’algues, les massages par jet d’eau ou simplement le mouvement des vagues, au bord de la mer, favorisent une bonne circulation ; la thalassothérapie, après conseil du médecin traitant, peut se révéler efficace. Si les varices deviennent trop importantes, on peut les retirer chirurgicalement. Lorsqu’elles s’aggravent, elles entraînent une phlébite.

Dysfonctionnement de la circulation

Les migraines correspondent à une dilatation des vaisseaux sanguins de la tête.
Certaines personnes présentent un éclatement des vaisseaux au niveau des pommettes et de certaines parties du visage. C’est ce que l’on appelle la couperose, qui peut être due à l’abus d’alcool, mais aussi à une insuffisance circulatoire chronique.
      Les œdèmes proviennent d’une infiltration de plasma dans les tissus du derme. Ils peuvent avoir trois causes : des troubles circulatoires, un mauvais état des vaisseaux, ou un changement de composition du sang.

.

.

← Article précédent: Les intoxications dues aux médicaments Article suivant: Les intoxications par produits chimiques


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles