Ménopause et homéopathie

> > Ménopause et homéopathie ; écrit le: 16 novembre 2011 par La rédaction modifié le 22 janvier 2015

Il y a des solutions alternatives pour diminuer les signes de la ménopause. Et les médecines douces ne sont pas à négliger. Il ne s’agit pas de seulement de compléments alimentaires mais aussi de règles de vie simples, permettant de mieux vivre cette période.

Les traitements de la ménopause
Les traitements de la ménopause : les traitements non hormonaux
Les phyto-œstrogènes
L’homéopathie
La phytothérapie
L’aromathérapie
La médecine fonctionnelle
Les techniques relaxantes
Les médecines manuelles
La nu-trithérapie

Les hormones en homéopathie
Les homéopathes emploient aussi les hormones, aux doses infinitésimales qui constituent la base de leur dis­cipline : les dilutions d’extraits d’ovaires, thyroïde, hypophyse, et aussi hypothalamus, font partie de leur arsenal

.

.

La déprime de la ménopause
À la ménopause, il arrive que les femmes se sentent plus dépressives. Certaines ont des crises de larmes, « pour rien »; d’autres sont plus irritables, agressives ou mélancoliques, ont « le cafard », plus rien ne les intéresse

La ménopause : Hormones ou tranquillisants
Si les œstrogènes n’empêchent pas le vieillissement global de l’organisme dans le temps, ils constituent un moyen parmi d’autres de retarder ou de neutraliser plu­sieurs poussées évolutives de sénescence sur des tissus déterminés, de ne pas prendre brusquement « un coup de vieux»

.

.

La ménopause : Si vous prenez la pilule
Quand on prend la pilule, c’est pour éviter une gros­sisse indésirée. Inutile de continuer la même prise à dos doses relativement importantes à l’âge où l’on ne peut plus être enceinte

← Article précédent: Ménopause enceinte Article suivant: Ménopause et traitement


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles