Les sports amis de l’ostéopathie

Accueil » Orthopédie » Les sports amis de l’ostéopathie écrit le: 10 septembre 2012 par admin

La pratique d’un sport ne doit jamais se faire à la légère et reste indispensable au bon équilibre physique et psychologique de l’enfant comme de l’adulte.

,

Pour l’enfant et l’adulte

Dès la naissance, laissez votre enfant bouger librement sans entraver ses mouvements dans des langes ou des vêtements trop ajustés. Si l’occasion se présente, permettez-lui de gigoter nu dans le bain ou juste après celui-ci par exemple, dans une salle de bains chauffée à 22 °C.
Lorsqu’il commence à marcher, faites en sorte qu’il puisse développer librement sa musculature : si vous vivez en appartement, emmenez-le, été comme hiver, au jardin public où il pourra se dépenser tout son saoul ; il existe des structures adaptées pour permettre à l’enfant d’exercer l’éventail de ses capacités motrices : grimper, ramper, sauter, glisser, lancer, affiner son sens de l’équilibre. Si le jardin public de votre quartier n’est pas équipé, laissez le petit gambader librement : l’espace, l’air et la verdure sont ses amis, il courra, bondira et s’arrêtera lorsqu’il sentira la fatigue l’envahir. Car, contrairement à l’adulte, l’enfant n’est pas tenté d’aller au-delà de ses forces ; ces jeux variés lui permettront d’acquérir la maîtrise de son corps, de ses nombreuses possibilités de mouvement : ainsi sollicitée, la musculature se développera harmonieusement.

Pour les enfants qui le souhaitent – attention aux parents qui ont parfois tendance à leur forcer la main , l’exercice d’une véritable activité sportive n’est pas à proscrire, si elle est raisonnablement pratiquée, sans l’associer à d’autres activités ne laissant pas assez de temps à l’enfant pour décompresser et profiter librement de ses loisirs : nombreux sont les jeunes qui, entre les leçons de piano et de solfège du mardi soir, les cours de judo du jeudi, l’éducation religieuse du mercredi matin et l’initiation aux arts plastiques du samedi après-midi, perdent rapidement pied et ressentent un sentiment de saturation  et de stress, voire de dégoût face à un programme que même un adulte dynamique éprouverait quelque difficulté à boucler.
Nous avons tenté de regrouper l’essentiel des activités sportives qui sont régulièrement proposées aux enfants dans le cadre de leur parcours extrascolaire, en nous efforçant de signaler, pour chacune, ses points forts et ses points faibles d’un point de vue ostéopathique. De même, nous avons précisé comment les adultes peuvent appréhender ces activités pour leur usage personnel.

Vidéo : Les sports amis de l’ostéopathie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les sports amis de l’ostéopathie

,

← Article précédent: La médecine fonctionnelle et l'oligothérapie Article suivant: Les sports amis de l'ostéopathie : Ski alpin


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site