Comment faire un pansement: faire un pansement

> > Comment faire un pansement ; écrit le: 14 mai 2012 par Samouha modifié le 15 janvier 2018

Le type de bandage et de pansement dépend de la blessure à soigner. Pour une plaie ouverte ou une brûlure, les pansements sont indiqués, alors que pour arrêter une hémorragie et immobiliser un membre fracturé ou blessé, on a recours aux bandages.

Les attelles et les écharpes servent à soutenir et à immobiliser un membre lors du déplacement d’un blessé. Tous ses produits sont vendus en (para)pharmacie.

Le pansement

Sa fonction est de protéger la plaie du milieu extérieur afin d’éviter sa contamination par les bactéries. Il sert également à absorber les sécrétions de la plaie, ce qui empêche le développement des bactéries et favorise la cicatrisation.

Excepté le coton hydrophile qui ne doit pas être utilisé comme pansement (ses fibres colleraient à la plaie), les bandes de gaze, le sparadrap, ou les pansements adhésifs sont autant d’outils permettant de protéger une blessure.

Pour qu’il soit efficace, le pansement doit être stérile, c’est-à- dire sorti de son emballage. Il est nécessaire qu’il recouvre entièrement la plaie (ses bords dépassant d’au moins 2 centimètres).

Les différents types de pansements

Les pansements adhésifs (type Urgo, Tricostéril) sont constitués d’une compresse centrale maintenue par un renfort adhésif. Leur principal avantage est d’être « prêts à l’emploi » et de répondre parfaitement aux petites plaies de tous les jours : écorchures, coupures.

Les compresses consistent en plusieurs couches de gaze. Elles sont préconisées lorsque la plaie saigne ou sur les brûlures. Elles permettent d’arrêter en douceur l’hémorragie et servent de pansements que l’on fixe avec du sparadrap, de la gaze (en rouleau) ou un bandage. Si vous faites un nœud, il doit toujours être fait au niveau de la plaie.

Le rouleau de sparadrap ne doit jamais être placé directement sur la plaie, mais sur une compresse pour la fixer, ou pour maintenir une attelle et immobiliser un membre. Les pansements gras (les tulles gras) sont utilisés pour les brûlures et constitués d’une compresse enduite de baumes cicatrisants. Ils doivent être renouvelés chaque jour.

Pansements improvisés : n’importe quel tissu peut convenir, à condition qu’il soit sec, propre et non pelucheux, par exemple un mouchoir en tissu, une serviette, un torchon. Pour le mettre en place et le maintenir, utilisez ce que vous avez à portée de la main : une cravate, un foulard, ou une bande de tissu quelconque.

La pose du pansement

Lavez-vous les mains à l’eau et au savon, et essuyez-les à l’aide d’une serviette propre. Passez la blessure à l’eau et si possible au savon en prenant soin d’enlever toutes les souillures, dans un mouvement allant du centre de la plaie à la périphérie, puis appliquez un antiseptique. Si la plaie saigne, utilisez une compresse de gaze et tamponnez doucement pour arrêter l’hémorragie. Lorsque les saignements se sont arrêtés, laissez sécher la plaie et posez un pansement.

Si les saignements persistent ou recommencent, appuyer fortement à l’aide de compresses, et fixez-les avec du sparadrap.

Vidéo : Comment faire un pansement

Articles liés

Des pansements pour protéger
Comment faire un bandage
Comment faire une attelle
Bandage et emballages
Comment soigner une plaie

← Article précédent: Les tecnique de secours Article suivant: Comment faire un bandage


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site