Brûlure chimique

> > Brûlure chimique ; écrit le: 20 janvier 2012 par La rédaction


Quand la peau entre en contact avec un produit chimique corrosif sous forme solide (soude ou potasse en cristaux) ou liquide (base ou acide) il se produit un dégagement intense de chaleur entrainant une réaction thermique qui se traduit par une brulure grave et profonde. La particularité des brulures chimiques est de continuer à s’aggraver en l’absence de lavage immédiat. Les produits chimiques sont de trois sortes :

Les acides minéraux forts (acides chlorhydrique, fluor hydrique, sulfurique, nigritique) utilisés pour décaper, sont constitués de molécules meurtrières pour les muqueuses et peau humaines.

Les bases fortes, comme la soude et la potasse, elles, dissolvent les matières organiques sans attaquer le plomb. Produits corrosifs, les bases sont infiniment plus dangereuses que les acides sur les yeux et les muqueuses.

.

.

Les solvants (dilueurs, éther, alcool à bruler, acétone, trichloréthylène) ne brulent pas, mais émettent des vapeurs toxiques pour les voies respiratoires et sont irritants pour la peau et les yeux. Inflammables, ils sont une cause fréquente d’incendies

Conduite à tenir devant une brulure chimique

  • avant d’approcher un blessé contaminé et de le toucher, protéger vos mains, enfilez des gants de ménage pour lui porter secours.
  • Ne vous touchez pas les yeux avec les mains, préservez vous de tout contact avec le produit chimique
  • Il faut laver abondamment la victime à l’eau du robinet (ni chaude, ni glacée), immédiatement et longtemps, pendant un bon quart d’heure
  • Quand l’œil est touché par une goutte de produit chimique, faites couler de l’eau dessus pendant vingt minutes, montre en main et n’arrêtez pas avant, sous peine de risquer de perdre l’œil, diriger la victime vers un centre spécialise en ophtalmologie, si possible.

← Article précédent: Le rire médecin Article suivant: Le sport


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles