Le rire médecin

Accueil » Bien être » Le rire médecin écrit le: 20 janvier 2012 par admin

Le rire est une activité aux multiples effets physiologiques bénéfiques. Il fait travailler nombre de muscles, et tout d’abord ceux du visage. Les muscles abdominaux sont éga­lement très sollicités, ce qui entraîne un massage du contenu de la cavité abdominale tout à fait favorable en parti­culier au fonctionnement intestinal. «Avoir mal au ventre de rire» ne peut guère être né­faste que dans les suites immédiates de chirurgie ab­dominale. La mobilisation énergique du diaphragme, ce muscle qui sépare la cavité abdominale du thorax, ainsi que de la cage thoracique dans son entier a des effets specta­culaires sur la respiration, puisque le rire peut multiplier par trois ou quatre les volumes d’air mobilisés. Le rire accélère le rythme cardiaque, et ce faisant, dilate les artères ; peut-être a-t-il ainsi une acti­vité favorable dans l’hyper­tension. On recherchera moins souvent les effets sur les glandes lacry­males dont il libère les sécrétions, et encore moins les effets sur les sphinc­ters, parfois gê­nants. Sur le sys­tème nerveux, le rire a notam­ment pour effet de libérer des endorphines, ces morphines naturelles aux pro­priétés apaisantes et antidou­leurs. Ses effets relaxants ne peuvent qu’avoir un heureux effet sur le sommeil.

,

D’autre part, une nouvelle espèce de thérapeutes s’est répandue dans des hôpitaux d’enfants d’Amérique et d’Europe : les «gélothérapeutes». Ces thérapeutes par le rire sont des clowns qui promènent de service en ser­vice leur panoplie d’histoires, de costumes, d’accessoires, pour soulager angoisses et souffrances, faciliter examens et traitements. Le rire aide l’en­fant à établir une distance avec la maladie et le monde souvent angoissant de l’hôpi­tal. D’autres clowns, analystes ceux-là, font leur apparition dans quelques entreprises, venant au secours de salariés à la santé compromise par les difficultés relationnelles, les cadences, les tracas adminis­tratifs, le poids hiérarchique. De façon plus générale, on peut considérer le rire comme une forme de thérapie hautement naturelle, à cultiver par tous, dès le plus jeune âge.

← Article précédent: Les animaux-médecins Article suivant: Brûlure chimique


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site