Anatomie pathologique de l’invagination intestinale aigue

> > Anatomie pathologique de l’invagination intestinale aigue ; écrit le: 20 février 2012 par abir

Le boudin d’invagination

L’invagination se définit  par le boudin d’invagination qui comporte au moins 3 cylindres.

L’examen de la pièce du boudin dans son aspect le plus simple et le plus courant reconnaît:

La tête  ou apex :

.

.

Portion la plus distale de 1’intestin invaginé.

Le collet :

.

.

Zone annulaire où :

–   L’intestin invaginé pénètre dans l’intestin récepteur ;

.

.

–   Se produit la striction des vaisseaux mésentériques.

La gaine est formée par la tunique externe qui englobe le segment intestinal invaginé.

.

.

C’est là le type le plus simple d’invagination dite à 3 tuniques. Mais, au cours de  progression, le volume de 1’intussusception peut s’accroître, multipliant les tuniques selon un chiffre toujours impair (5, 7, …).

← Article précédent: L’hydratation dépend de l’alimentation Article suivant: Anatomie nerf médian


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles