Asthme et traitement

> > Asthme et traitement ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 5 mars 2015

Objectifs

  • Peu ou pas de symptômes “diurnes et nocturnes”
  • Crises d’asthme et exacerbations rares
  • Absence de consultation en urgence
  • Recours minimum ou nul aux médicaments (β2 stimulants)
  • Absence de limitation des activités y compris l’exercice
  • EFR normales ou optimales
  • Effets secondaires absents ou minimes

Définition du contrôle de l’asthme :

  • Contrôle optimal
    • Absence de symptômes diurnes et nocturnes
    • Pas de consommation de β2 agonistes CA
    • Activités normales y compris l’effort
    • Fonction pulmonaire optimale
  • Contrôle acceptable
    • Symptômes diurnes ≤ 4 fois / semaine, réveil < 1 fois / semaine
    • Consommation β2 agonistes CA ≤ 4 fois / semaine
    • Activité physique normale
    • VEMS ou DEP > 85% optimale
    • Variation DEP < 15%
  • Stratégie thérapeutique

LES β2 MIMETIQUES (= les β2 adrénergiques = les β2 stimulants) :

Broncho-dilatateurs puissants par action directe sur le muscle lisse bronchique. De plus, ils inhibent la dé-granulation des mastocytes.
Indications :
Indiqués de 1ère intention, en cas de crise d’asthme et dans l’asthme d’effort ; les solutions pour nébulisation et les formes injectables sont réservés pour les poussées aiguës et l’état de mal asthmatique, et pour le traitement de fond si symptômes nocturnes fréquents.

.

.

Contre-indications :
Intolérance au produit, l’allaitement (car passage dans le lait), cardiopathie sévère, thyréotoxicose, HTA pour les formes injectables.

LES ANTI-CHOLINERGIQUES:

Ce sont des inhibiteurs non spécifiques des récepteurs muscariniques (l’acétylcholine a une action broncho constrictive), donc broncho-dilatateurs.
Indications :
Indiqués en deuxième intention, traitement adjuvent ou alternative aux β2 stimulants si intolérance, ils sont préconisés dans l’asthme persistant avec les AIS et l’asthme d’effort.

.

.

THEOPHYLLINE ET DERIVES:

Ont des propriétés broncho-dilatatrices, effets sur les centres respiratoires, amélioration de la contraction diaphragmatique, effet vasodilatateur au niveau pulmonaire, augmentation du transport muco-ciliaire. Ce sont des methylxanthines.
Indications :
Asthme persistant et crise d’asthme en plus du traitement de fond.
Contre-indications :
Porphyrie, hypersensibilité, enfant < 30 mois (théophylline)

LES CORTICO-STEROIDES:

Trois principales voies d’admission la forme inhalés, la forme orale et la forme injectable.

.

.

Indications :
Le traitement préventif de l’asthme persistant modéré ou sévère de préférence chez l’adulte.
La voie orale est réservée à la forme sévère.
Contre-indications :
Tuberculose, hypersensibilité, ulcère digestif non traité.

LES CROMONES

Ils inhibent la libération des médiateurs broncho constricteurs (stabilisateurs de membrane). Ils sont indiqués en traitement de fond de l’asthme persistant léger à modéré, associés aux β2 mimétiques à la demande ou avec corticoïdes.

.

.

MESURES ENVIRONNEMENTALES

  • Eviction des allergènes à chaque fois que possible
    • modifications de l’habitat, élimination des réservoirs d’acariens (literie +++)
    • Eventuellement associée à l’utilisation de bombes acaricides, de matelas imperméables,
    • Problème des animaux domestiques…
    • Allergènes professionnels +++ latex, coiffure…
  • Lutte contre le tabagisme actif mais aussi passif
  • Lutte contre l’empoussiérage professionnel.
  • Arrêt d’un traitement contre-indiqué ß bloquants, même en collyre, AINS, aspirine si intolérance, ß lactamines si allergie…).
  • Traitement des foyers infectieux ORL (sinusites), surinfections bronchiques.
  • Traitement d’un RGO le plus souvent médical.
  • Traitement d’une rhinite allergique systématique Les corticoïdes locaux + les antihistaminiques, ils permettent en outre une certaine réduction l’HRB.
  • La désensibilisation a des indications limitéesChez le sujet jeune monosensibilisé, lorsque l’éviction parait impossible, elle est plus efficace chez l’enfant.
  • La pratique du sport : Un asthme équilibré ne contre-indique pas le sport. Certains sont peu asthmogènes comme la marche et la natation. La plongée sous marine est une contre-indication. On préconise l’emploi de β2 mimétiques ou des cromones 15 min avant l’effort. Toujours avoir β2 mimétiques à portée de main.

← Article précédent: Tous les articles de pneumologie Article suivant: Vaginale


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles