Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Propriétés médicinales de la vigne: Vitis vinifera L.

Vous êtes ici : » » Propriétés médicinales de la vigne: Vitis vinifera L. ; écrit le: 1 mai 2013 par Hyerisam modifié le 6 mars 2015

Proprietes-medicinales-de-la-vigne-Vitis-vinifera-LLa vigne: vinifera L.

Nom commun français : Vigne/ Famille botanique: Vitacées/ Nom anglais : Vine/ Nom vernaculaire arabe: « Inab ».

Description de la plante :

La vigne est une plante pérenne et ligneuse avec un tronc et des bras sur lesquels prennent naissance les sarments. Les feuilles sont en position alternée avec les vrilles et les inflorescences. La plupart des variétés à fruits sont à fleurs hermaphrodites. Certaines variétés à fleurs femelles et nécessitent une pollinisation. Les vignes spontanées sont généralement dioïques , cependant il y a des variétés qui présentent des fleurs à caractère intermédiaire entre hermaphrodite, d’une part et mâle ou femelle d’autre part. Les fleurs groupées en inflorescences sont petites et verdâtres. Après la nouaison, les inflorescences sont appelées grappes. Le fruit appelé grain de raisin est une baie. Le nombre de pépins par baie varie de 1 à 4. Certaines variétés sont apyrènes.



Principes chimiques :

La feuille de vigne contient 5% de flavonoïdes, des tanins anthocyaniques, des leuco-anthocyanes, des acides organiques, 7% de sels minéraux et des vitamines A, P, B1, B2, B5, B6 et C.

Usages traditionnels et thérapeutiques :

En cas d’insolation, on utilise un mélange de feuilles de vigne, de bulbes d’ail et de courge qu’on applique en couronne sur la tête pendant la nuit.

On mange les fruits frais durant un mois au moins contre l’excès de cholestérol, les maladies de circulation, pour désintoxiquer l’organisme et rajeunir la peau.

Les feuilles fraîches hachées facilitent la cicatrisation des plaies.

La décoction des feuilles de vigne rouge est proposée dans les hémorragies génitales et les troubles menstruels.

L’infusion des feuilles en gargarisme est employée contre l’inflammation de la gorge, les stomatites et les aphtes.

On boit l’infusion des feuilles contre les hémoptysies. Elle est employée comme laxatif.

La sève qui s’égoutte de la feuille coupée est diurétique et est employée comme collyre.

L’ingestion du jus des jeunes pousses de vigne est utile en cas de lithiase rénale.

La friction avec la sève des rameaux verts est proposée dans les rhumatismes et fait disparaître les boutons de la rougeole.

Les préparations de feuilles de vigne sont utiles en cas de troubles fonctionnels de la fragilité capillaire cutanée (pétéchies, ecchymoses), des insuffisances veineuses (jambes lourdes, hémorroïdes). Elles sont conseillées aussi comme diurétiques, toniques et antianémiques.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles