La fatigue : Quelle conduite tenir vis-à-vis du tabac et de l’alcool ?

> > La fatigue : Quelle conduite tenir vis-à-vis du tabac et de l’alcool ? ; écrit le: 16 mai 2012 par chiraz modifié le 26 février 2015

Nous ne citons ici que les deux produits les plus fréquemment employés : tabac et alcool, mais toute substance intoxicante et défavorable au fonctionnement de notre organisme peut avoir un retentissement négatif sur le plan de la prévention de la fatigue et surtout de la fatigue physique.

L’alcool

L’excès d’alcool est, d’une manière générale, défavorable pour l’organisme et tout particulièrement pour le foie. De plus, il a tendance à faire prendre du poids et à entraîner une certaine inactivité défavorable à l’équilibre psychologique. Il faut savoir que l’alcool a, en outre, une action spécialement néfaste sur le système nerveux, sur les nerfs bien sûr mais également sur le cerveau. Enfin, l’excès d’alcool entraîne souvent une fonte musculaire par trouble nutritionnel.

.

.

Bien évidemment, tout ce qui peut être défavorable au fonctionnement nerveux ou musculaire est très générateur de fatigue, et autant on pourra se permettre des quantités raisonnables de vin, de bière ou de cidre et occasionnellement un apéritif simple, whisky ou champagne par exemple, autant il faudra éviter la répétition de certains alcools plus nocifs type vermouth ou anis et d’une manière générale, « l’habitude d’alcool ».

En effet, l’alcool n’est pas nécessaire à la vie, on peut fort bien s’en passer. La prévention anti-fatigue devra partir de cette base.

.

.

Le tabac

Le tabac, lui aussi, est nocif pour l’organisme, tout particulièrement pour les poumons et les voies respiratoires. De plus, la nicotine a une action successivement excitante puis sédative sur le système nerveux, ce qui est bien sûr tout à fait contre-indiqué en cas de fatigue.

Enfin, le tabagisme entraîne une moindre oxygénation de notre corps, une destruction de la vitamine C et donc une certaine fatigue, une « lassitude tabagique » totalement défavorable pour l’individu, qui est souvent déjà fatigué par son rythme de vie.

.

.

Si vous ne pouvez pas vous limiter sur le nombre de cigarettes, il vaut mieux arrêter totalement. Vous pouvez alors vous aider, pour soutenir votre détermination ‘, de substituts nicotiniques par exemple (gommes ou patchs).

Vidéo : La fatigue : Quelle conduite tenir vis-à-vis du tabac et de l’alcool?

.

.

← Article précédent: Dysharmonie d’évolution et dysharmonies cognitives:Harmonie? Article suivant: La fatigue : Quelle conduite tenir vis-à-vis des substances psycho-actives ?


2 réponses pour "La fatigue : Quelle conduite tenir vis-à-vis du tabac et de l’alcool ?"

  1. Boko s geoffroy  14 septembre 2013 at 22 h 58 min

    La cigarette,l’alcool,le tabac…tuent l’homme financièrement et entraînent une mort précose…
    BOKO S. Geoffroy,le roseau vert

    Répondre
  2. Geoboss  14 septembre 2013 at 23 h 02 min

    Tout est question de maîtrise

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles