La réanimation du nouveau-né en salle de naissance

> > La réanimation du nouveau-né en salle de naissance ; écrit le: 22 mars 2012 par chayma modifié le 29 avril 2018

Physiologie de l’adaptation néonatale

La transition de la vie fœtale à la vie extra-utérine est caractérisée par une série d’événements physiologiques uniques :

les poumons qui étaient remplis de liquide, deviennent remplis d’air.

  • le débit sanguin pulmonaire augmente de façon brutale.
  • Les shunts intra et extra-cardiaques ( foramen ovale et canal artériel) inversent initialement leur direction puis progressivement se ferment.

Ces aspects physiologiques conditionnent la réanimation chez le nouveau-né à la naissance

.

.
  • pour l’expansion pulmonaire initiale, les alvéoles pleines de liquide peuvent nécessiter des pressions de ventilation élevées
  •  l’expansion physique des poumons s’accompagne de l’établissement d’une capacité résiduelle fonctionnelle (CRF) et d’une augmentation de la tension d’oxygène dans les alvéoles. Ceci s’accompagne immédiatement d’une baisse importante des résistances vasculaires pulmonaires et par conséquent, d’une augmentation du débit sanguin pulmonaire.

L’échec ou l’insuffisance de la normalisation des résistances vasculaires pulmonaires (qui restent élevées) peut s’accompagner d’une persistance des shunts droite-gauche intra et extra­cardiaques, c’est l’hypertension artérielle pulmonaire persistante (ou persistance de la circulation de type fœtal) durant laquelle les poumons seront ventilés mais non ou insuffisamment perfusés d’où une hypoxémie. De façon similaire, l’insuffisance d’une expansion adéquate des espaces alvéolaires peut avoir pour conséquence des shunts intra pulmonaires aggravant encore plus l’hypoxémie.

Conditions préalables a la réanimation en salle de naissance du nouveau-né

Une préparation adéquate pour une assistance rapide d’un nouveau-né souffrant à la naissance suppose :

.

.
  • une identification en anténatal des situations à risque d’asphyxie périnatale.
  • une préparation appropriée à la fois du personnel soignant et du matériel nécessaire.

Facteurs de risque d’asphyxie périnatale

L!asphyxie chez le nouveau-né à la naissance peut survenir de façon inattendue. Cependent, ia plupart des asphyxies périnatales sont prévisibles avant ia naissance. Par conséquent, l’évaluation du risque doit se faire en anténatal par une bonne collaboration entre les différents membres de l’équipe périnatale.

Préparation du personnel et du matériel

Personnel : La réanimation néonatale en salle de naissance est une urgence visant à aider l’enfant à s’adapter à la vie extra-utérine. Elle ne peut se concevoir qu’avec une bonne collaboration entre médecin et sage-femme. Au moins deux personnes bien entraînées à ce type de gestes sont nécessaires pour mener correctement cette réanimation. Pour cela, médecins et sages femmes doivent bénéficier d’une formation théorique et pratique leur permettant de maîtriser les différentes techniques de réanimation en salle de naissance.

.

.

Matériel nécéssaire à la réanimation en salle de naissance : Les principaux composants de ce matériel sont : la table de réanimation avec source de chaleur radiante et source de lumière, le matériel d’aspiration (source de vide et sondes), le matériel de ventilation (source d’oxygéne, ballon avec masque, laryngoscope avec sondes d’intubation) et les médicaments (adrénaline et sérum bicarbonaté). La disponibilité, la propreté et le bon fonctionnemnt de ce matériel doivent être vérifiés avant chaque naissance.

← Article précédent: Les détresses respiratoires néonatales d’origine neurologique Article suivant: Ostéopathie:philosophie ou technique ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles