Quel est le secret des mémoires prodigieuses

> > Quel est le secret des mémoires prodigieuses ; écrit le: 21 mai 2012 par najla modifié le 4 novembre 2014

Chacun envie les mémoires prodigieuses du pianiste virtuose, du fort en thème, du joueur d’échecs et l’on aimerait bien percer le mystère de cette mémoire. Pour une part, l’explication des mémoires prodigieuses est de nature biologique. Nous ne sommes pas de purs esprits et la mémoire est basée sur le cerveau. Certaines prouesses sont donc liées au substrat biologique. Champollion, qui a déchiffré les hiéroglyphes, connaissait de nombreuses langues ; certains joueurs d’échecs sont capables de jouer plusieurs parties en même temps à l’aveugle, c’est-à-dire sans regarder les échiquiers (on lui dicte les emplacements). Arrêtons-nous quelques instants sur un cas extraordinaire étudié par des chercheurs, celui d’un jeune étudiant américain, maintenant professeur dans une université américaine. Rajan Mahadevan a été inscrit dans le livre des records dans les années quatre-vingt pour être capable de réciter 31 811 décimales du chiffre pi. Sa mémoire des chiffres est absolument extraordinaire ; par exemple, dans une université où il participa à une étude, il regarda pendant trois minutes un tableau de cinq rangées de dix chiffres, soit cinquante chiffres et fut capable de le réciter ligne par ligne, ou colonne par colonne, ou par parties. Plusieurs mois après, il s’en souvenait encore. En revanche, pour des informations autres que des chiffres, mots ou figures spatiales, il ne montre pas de supériorité par rapport à d’autres sujets. Remarquant lors d’une visite de Rajan que celui-ci ne se rappelait plus la topographie de leurs bureaux dans leur laboratoire, des chercheurs ont réalisé une expérience avec sa participation sur la mémoire de la position spatiale et de l’orientation. L’expérience consiste en la mémorisation de quarante-huit images d’objets, présentées soit à droite ou à gauche d’un point central (position), soit à l’endroit ou en miroir (orientation). Par rapport à d’autres sujets, Rajan a une performance inférieure d’environ dix pour cent dans la reconnaissance de la position et de l’orientation de ces objets. De même, cinq mois plus tard, sa mémoire paraît tout à fait ordinaire car il ne se rappelle que d’un quart de ces objets. Les chercheurs pensent donc que les zones du cerveau dévolues habituellement à la mémoire spatiale des objets (position et orientation) seraient en partie utilisée pour la mémorisation spatiale de chiffres. Des performances extraordinaires sont donc vraisemblablement dues à des différences neurobiologiques.
Mais, en même temps, ces prouesses sont liées à des facteurs psychologiques, notamment le temps d’apprentissage, autrement dit l’entraînement, que l’on sait déjà être important pour les sportifs de haut niveau. Ainsi, des grands joueurs d’échecs arrivent à mémoriser vingt pièces d’échecs sur les bonnes positions de l’échiquier mais seulement si les positions correspondent à une vraie partie ; si les pièces sont placées au hasard, les grands joueurs ne se rappellent pas plus que les joueurs débutants. C’est qu’en réalité leur mémoire est basée sur des centaines ou des milliers de parties enregistrées en mémoire, de même que nous avons des milliers de mots enregistrés en mémoire. La mémoire est donc également liée à l’apprentissage, à l’entraînement.
Des études précises ont été menées au conservatoire de Bei’lin et ont montré que des élèves violonistes, jugés par leur professeur comme étant de niveau international, ont au moins dix ans de pratique et s’entraînent pendant un temps considérable. A l’âge de treize ans, les « meilleurs » s’entraînent douze heures par semaine contre cinq heures pour les élèves qui sont dans le conservatoire pour préparer le professorat de musique. A l’âge de vingt ans, les heures de pratique s’élèvent à près de trente heures pour les élèves de niveau international alors que les élèves-enseignants y passent dix heures. Les chercheurs ayant réalisé cette étude ont ainsi démontré que les élèves de niveau international ont cumulé au moins dix mille heures de pratique. Si votre enfant passe dix mille heures à apprendre ses leçons d’histoire, vous verrez qu’il sera génial !

Vidéo : Quel est le secret des mémoires prodigieuses

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Quel est le secret des mémoires prodigieuses

.

.

← Article précédent: La mémoire peut-elle être surchargée Article suivant: Peut-on se fier à sa mémoire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles