Noyer commun Juglans regia L.: Usages et bienfaits pour la santé

> > Noyer commun Juglans regia L.: Usages et bienfaits pour la santé ; écrit le: 7 mai 2013 par Hyerisam modifié le 6 mars 2015

Le Noyer commun : regia L.

Nom commun français : Noyer commun/ Famille botanique: Juglandacées/ Nom anglais : English walnut/ Nom vernaculaire arabe: « djouz »

Description de la plante :

Le noyer commun est un arbre feuillu pouvant atteindre 30 cm de hauteur, mais ne dépassant pas les 10 – 12 m. Son houppier est globuleux et son feuillage est caduque. Son tronc se ramifie dès le jeune âge en branches épaisses et tordues. L’écorce est lisse, de couleur gris argentée , devenant sombre et crevassant avec l’âge. Les feuilles sont composées de 5- 9 folioles imparipennées, longues, elliptiques à ovales, coriaces dégageant une odeur aromatique. Le noyer commun est monoïque. Les fleurs mâles sont groupées en  longs chatons cylindriques sur les rameaux de l’année dernière . chaque chaton comporte 100 à 160 fleurs. Les fleurs femelles sont isolées ou groupées en petit nombre 2 à 3 à l’extrémité des pousses de l’année. Le fruit est une drupe composée d’un brou, entourant une coquille ligneuse (noix) contenant une graine à cotylédons (cerneau) lobés et cérébriformes.

Principes chimiques :

Les feuilles du noyer renferment des tanins (10%), des naphtoquinones, des flavonoïdes (4%), des acides phénols et une huile essentielle (0.03%). Les feuilles renferment aussi des quantités importantes d’acides ascorbiques (1%).

.

.

Usages traditionnels et thérapeutiques :

Les feuilles de noyer en décoction sont proposées pour le soin des aphtes (bain de bouche), de l’ulcère gastrique, des hémorroïdes, pour le nettoyage des plaies, dans les eczémas et les diverses dermatoses. En cas de gingivites, les femmes frottent les gencives et les dents par les écorces de racine de la plante.

L’infusion des feuilles sous forme de boisson est dépurative ; elle soigne les inflammations des muqueuses, les troubles glandulaires, les scrofules, les rhumatismes, la goutte, la dyspepsie, les engelures et les gastro-entérites.

.

.

On frotte le cuir chevelu avec la pulpe du fruit contre la chute des cheveux.

Sur le plan pharmacologique, les feuilles du noyer sont légèrement hypoglycémiantes, la plante est considérée comme un stimulant pancréatique.

.

.

Le fruit charnu ou le brou et les feuilles ont des propriétés astringentes, cicatrisantes.

L’astringence de la plante lui confère une utilisation en dermatologie dans l’acné, l’eczéma, l’impétigo, les pyodermites et diverses ulcérations.

.

.

Sous  leur coquilles , le noyer cache une richesse nutritive ; une once de noix apporte 190 calories , 4 g de protéines, 2 g de fibres, avec des quantités élevées de vitamine E, cuivre, potassium, phosphore, magnésium, et par rapport au noix (noyer noir d’Amérique) Juglans nigra L. , elle referme plus d’acides gras essentiels, l’Oméga-3.

L’huile de noix , source d’antioxydants et de vitamines, et d’acides gras mono-insaturés sains, augmente le bon cholestérol, réduit le risque de maladies coronaires et inhibe la formation des caillots sanguins. Elle améliore également la réflexion, l’apprentissage et la mémoire.

.

.

Parmi les autres raisons de profiter de l’huile de noix est ses avantages pour la peau ; elle a été recommandée depuis longtemps pour lutter contre les rides, et les infections fongiques. Au fil des siècle , elle est passée d’un remède populaire pour être soutenue par la science.

← Article précédent: Le mûrier, usages et bienfaits pour la santé: Article suivant: La racine de Réglisse Glycyrrhiza glabra : Bienfaits


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles