Les types hormonaux : L’hypohypophysaire

> > Les types hormonaux : L’hypohypophysaire ; écrit le: 11 février 2012 par azza modifié le 23 décembre 2014

Vous ne sécrétez pas assez d’hormones hypophysaires. L’hypophyse sécrétant les hormones qui vont stimuler toutes les autres glandes, son insuffisance accentue les troubles d’une paresse glandulaire générale.

Cela donnerait, jusqu’à seize-dix-sept ans:

  • une petite taille, de petites attaches osseuses et musculaires, des seins infantiles, de petites fesses.C’est le « petit moineau », presque un petit garçon, mais avec des caractères sexuels secondaires féminins (cambrure lombaire, voix, psychisme, et comportement féminin) ;
  • une grande fatigabilité à l’effort, de l’indifférence (comme la capacité intellectuelle et l’affectivité se réduisent peu à peu dans les cas extrêmes, l’indifférence entraînerait une insolite disparition de la pudeur et de la coquetterie   féminine, selon certains auteurs).

L’âge avançant:

.

.
  • des règles rares ou absentes, mais sans bouffées de chaleur;
  • une indifférence sexuelle, avec une certaine atrophie des organes génitaux, peu de pilosité aux .lisselles. Mais la libido, faible sur le plan hormo­nal, réagit aux facteurs psychologiques, sociaux, familiaux, qui peuvent largement compenser;
  • une hypotension, une hypoglycémie (le taux de sucre dans le sang est insuffisant), on s’évanouit Facilement;
  • une température basse;
  • une grande pâleur correspondant à une anémie,
  • les mamelons sont décolorés;
  • une peau fine et luisante, plissée, craquelée (on de bonne heure des pattes d’oie);
  • des cheveux fins et soyeux;
  • une tendance à l’obésité difficile à juguler car d’origine complexe. Seuls des traitements associés hormonaux, diététiques et locaux peuvent en venir bout mais les risques de rechute sont nombreux.

← Article précédent: Soins de bouche Article suivant: Les types hormonaux : I’hypersurrénalienne


Une réponse pour "Les types hormonaux : L’hypohypophysaire"

  1. Pingback:Les types hormonaux | Encyclopédie savoir.fr

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles