Les réflexes peau estomac

Accueil » Bien être » Les réflexes peau estomac écrit le: 7 février 2012 par admin

Tous les traités d’acupuncture mentionnent l’existence de deux séries de points ayant une action majeure sur l’estomac. Ces points appartiennent au méridien de l’estomac qui en contient . Ce sont :
1) les points estomac 20 à 24
2) certains points de 36 à 45
3) Les points E. 20 à E. 24
La possibilité d’exercer une action au niveau de l’estomac par la stimulation des points E. 20 à E. 24 a été vérifiée par l’équipe du docteur Sato.
Il suffit en effet de pincer la peau du rat le long d’une ligne correspondant à la ligne E. 20 à E. 24 pour obtenir dans les deux secondes une décontraction du pylore. Cette décontrac­tion s’obtient dans plus de 30 % des cas.
Lorsque l’on enregistre l’activité électrique des rameaux ner­veux sympathiques innervant le pylore, on constate dans les deux secondes suivant le début de la stimulation, une augmenta­tion nette de cette activité électrique (ceci témoigne de l’excitation de ces rameaux nerveux).
Trente pour-cent de rats qui daignent répondre au pincement de la peau, cela peut sembler peu. En fait, c’est probablement le pourcentage de réussite qu’on obtiendrait en acupuncture si l’on se contentait de stimuler un seul point (et pendant 20 secondes seulement).
Les traités d’acupuncture conseillent l’utilisation non seule­ment de points situés dans la région malade, mais également de points bien précis, situés à distance. Dans le cas des mala­dies de l’estomac, on choisira outre le E. 22 par exemple comme point local, certains points situés entre E. 36 et E. 45 et même certains points appartenant à d’autres méridiens.
1)     Les points E. 36 E. 45
Les points E. 36 à E. 45 se trouvent sur le territoire d’innervation du nerf sciatique. Or Babkin a montré chez le chien, que la stimulation du territoire cutané innervé par le sciatique, entraîne elle aussi une diminution de la tension du pylore.
Ainsi quand l’acupuncteur pique le E. 45, plutôt que d’être en plein folklore, il est dans le territoire du sciatique.

,

Commentaires cliniques

Ces commentaires sont des essais d’explication de ce qui est observé dans la pratique et en aucune façon des « preuves » ou des explications définitives (il n’y a d’ailleurs pas d’expli­cation qui soit définitive ni en médecine ni dans les autres sciences).
Les commentaires porlcroni d’abord sur les réflexes peau—٠• vessie puis sur les réflexes peau : pylore.

1)    Les réflexes peau: vessie

Dans les traités d’acupuncture écrits en français, parmi les indications des points E. 27 et E. 28 on trouve les cystites. Faisons une remarque préliminaire très générale : il n’y a pas dans les traités d’acupuncture chinois traditionnels, de maladie appelée « cystite ». C’est une interprétation occidentale des idéogrammes chinois d’une part, du langage médical chinois d’autre part.
Pour cette raison, quand il est écrit « cystite » comme indi­cation d’un point, il appartient au médecin de faire la diffé­rence entre les diverses sortes de cystites. Ainsi les cystites infectieuses ne seront pas traitées par acupuncture.
Par contre, il existe un type de cystite appelé « cystite à urines claires » qui, contrairement à toutes les autres formes de cystites, n’est pas infectieuse.

Les cystites à urines claires

C’est l’action décontractante sur le muscle vésical des points E. 27 et E. 28 qui va nous être utile pour traiter ce problème assez fréquemment rencontré.
Dans les conditions normales, la miction se déclenche lors­que le volume d’urine intravésical est suffisamment important. A ce moment, les muscles de la paroi vésicale se contractent davantage et propulsent ainsi l’urine hors de la vessie.
Chez ces patients, à cause d’un état de nervosité, la vessie se contracte prématurément : un faible volume d’urine déclen­che la miction. Ceci amène le patient à devoir uriner plus fré­quemment. Cette fréquence exagérée des mictions Qusqu’à 15 par jour), imite ce qu’on rencontre dans les cystites infectieuses.
De plus, ces contractions vésicales prématurées peuvent être très fortes et douloureuses. Ces douleurs peuvent être confon­dues avec celles des cystites infectieuses.
Enfin, ces contractions prématurées peuvent survenir brus­quement et déclencher des pertes involontaires d’urine.
L’acupuncture diminue le tonus musculaire de base de la vessie et la rend ainsi à nouveau capable de contenir un volume normal d’urine. Par le même mécanisme, peuvent être également supprimés les spasmes et ce type là d’incontinence urinaire.
2) Les réflexes peau pylore
Voyons quelles sont les indications des points E. 20 à E. 24 et E. 36 à E. 45 telles qu’elles sont définies dans les traités d’acupuncture.
E. 20 gastrites aiguës et chroniques douleurs de l’estomac
spasmes musculaires de la région de l’estomac E. 21 ulcères gastriques et duodénaux gastrites aiguës et chroniques E. 22 douleurs et distensions abdominales manque d’appétit E. 23 maladies mentales douleurs de l’estomac E. 24 vomissements et, au niveau de la jambe :
E. 36 spasmes de l’estomac indigestions E. 41 digestions lentes
insuffisances de la sécrétion d’acide chlorhydrique E. 45 point « calmant » de l’estomac
Venons-en à la discussion de ces indications point par point.
1. Le E. 20 a) les gastrites
A titre d’exemple, prenons les gastrites dues à un excès de la sécrétion d’acide chlorhydrique.
Qu’un point comme le E. 20 puisse à la fois décontracter le pylore et diminuer la sécrétion d’acide chlorhydrique peut
s’expliquer en évoquant les rôles du système nerveux sympathique.
Ce système est une des composantes du système nerveux, dont le rôle est de régulariser le fonctionnement de toute une série d’organes. 11 est composé de deux parties : le système ortho- sympathique et le système para-sympathique.
Cette division repose sur des bases anatomiques et sur des rôles diamétralement opposés .
En ce qui concerne l’estomac, l’ortho-sympathique diminue les sécrétions gastriques (acide chlorhydrique et enzymes), le para-sympathique augmente ces mêmes sécrétions. Or à chaque phase de la digestion dans l’estomac, corres- pond un besoin quantitatif précis en acide chlorhydrique. Le volume d’acide sécrété peut devenir à un certain moment trop important. Dans ce cas l’orthosympathique est activé et freine la sécrétion de l’acide. Lorsque davantage d’acide chlorhydrique est nouveau nécessaire c’est au tour du para-sympathique de s’activer et la sécrétion d’acide chlorhydrique est relancée (le même mécanisme joue pour la sécrétion des enzymes digestives).
Un état nerveux perturbé peut rompre l’harmonie de fonctionnement existant normalement entre les systèmes ortho et para-sympathiques. On peut ainsi aboutir à une exagération du volume d’acide chlorhydrique sécrété. Ceci est dommageable pour la muqueuse gastrique, surtout s’il n’y a pas d’aliments dans l’estomac. L’acupuncture, pour des raisons qui ne sont pas encore très claires, semble pouvoir ré-harmoniser les actions opposées des systèmes ortho et ra-sympathiques.
Dans l’exemple de l’excès de sécrétion d’acide chlorhydrique, l’acupuncture ne va pas supprimer en effet la sécrétion de cet acide (il est indispensable) mais bien freiner son hypersécrétion, adapter les sécrétions aux besoins de la digestion. Cette adaptation fine aux besoins de l’organisme ne peut s’expliquer que par une harmonie retrouvée entre les systèmes sympathiques.
L’exemple expérimental des réflexes peau  : vessie, semble correspondre cette constatation clinique.
L’impression générale des acupuncteurs est que les stimulations faites au niveau de la peau sont capables d’harmoniser à nouveau toute une série de troubles fonctionnels de divers organes, par l’intermédiaire du système sympathique.
De plus, la pratique semble montrer que, pour un organe donné, l’harmonisation des systèmes ortho et para-sympathique est globale. Dans le cas de l’estomac, on régularise non seule­ment le tonus du pylore, mais on rétablit également si néces­saire une bonne coordination entre les contractions de l’estomac (servant à propulser les aliments vers le duodénum) et l’ouverture du pylore. On régularise dans le même temps les sécrétions de l’acide chlorhydrique et celles des enzymes digestives.

,

b) les douleurs gastriques

Les douleurs gastriques fonctionnelles sont dues le plus souvent à des spasmes de l’estomac ou de sa partie terminale, le pylore.
t’es spasmes ne sont que l’exagération, sous l’influence de la nervosité, des contractions habituelles de l’estomac.
!،’acupuncture, en régularisant le système sympathique, va soustraire l’estomac aux influences perturbatrices des centres nerveux cérébraux.
Mais la réharmonisation du système sympathique ne se prolon­gera qu’à condition que celui-ci ne soit pas soumis à des influen­ces perturbatrices venues du cerveau. Il sera ainsi judicieux de réharmoniser le psychisme du patient, ce que peut faire l’acu­puncture dans un grand nombre de cas.
Une petite remarque : seuls les troubles fonctionnels répondent à l’acupuncture. Le patient fera preuve de sagesse en exigeant que son acupuncteur soit capable de faire un diagnostic correct afin de ne pas passer à côté d’un cancer ou d’une autre patho­logie importante. Il devra exiger que son acupuncteur soit médecin.
c)Les spasmes musculaires
Parmi les nombreuses causes (d’origines très diverses) de dou­leurs situées dans la région de l’estomac, on trouve des contrac­tures des muscles de la paroi antérieure de l’abdomen dues elles aussi à la nervosité.
On a pu lire que les aiguilles d’acupuncture décontractent les muscles dans lesquels elles sont implantées. En supprimant les contractures, on supprime aisément la douleur.

  •   Le E. 21 : L’acupuncture peut concourir utilement au traitement des ulcères gastriques et duodénaux pour deux raisons essentielles :

1) son action de régularisation des sécrétions d’acide chlorhydrique et d’enzymes digestives,
2) son action anti-stress majeure.

  • Le E. 22 : La distention abdominale dont il est question ici est celle due à l’aérophagie.

L’aérophagie naît de la déglutition d’air tant au cours des repas qu’à tout moment de la journée. L’air, en s’accumulant, gonfle l’estomac et peut être ainsi responsable de sensations très désagréables. L’acupuncture va harmoniser ortho et para­sympathique pour aboutir à l’expulsion de l’air dont l’esto­mac n’arrive pas à se débarrasser. Il arrive ainsi que le patient évacue l’air accumulé au cours de la séance même. Ici aussi, l’adjonction de points anti-stress sera utile, voire indispensable.

,
  •  Le E. 22

Quand le manque d’appétit est dû à une gastrite ou à une tension émotive l’acupuncture est souvent efficace. Les causes d’absence d’appétit sont très diverses et, encore une fois, seul le médecin est capable de faire le diagnostic entre une maladie bénigne et une maladie sérieuse qui l’imite.

  •   Le E. 23

L’indication mentale peut surprendre au premier abord. En fait, de nombreux points d’acupuncture (au moins 60) ont une action à trois niveaux :

1)  localement : au niveau des muscles et des articulations,

,

2)  à distance : au niveau d’un organe correspondant générale­ment au méridien sur lequel se trouve ce point,

3)  sur le psychisme.

Cette action sur le psychisme se comprend mieux quand on sait que l’acupuncture est susceptible d’augmenter le taux des morphines naturelles que sécrète le cerveau (voir chapitre sur les endorphines). Ces morphines naturelles sont très vraisem­blablement une des hormones cérébrales à action majeure sur le psychisme.

,
  • Le E. 24

Les vomissements dont il est question ici sont ceux dus aux troubles fonctionnels de l’estomac, à l’exclusion des maladies.
Les expériences de Sato et celles de Babkin montrent de façon simple et claire qu’il est possible de moduler le fonc­tionnement d’un organe en stimulant certaines zones privilégiées de la peau.
Là réside tout l’art de l’acupuncteur.
Dans ses expériences, Sato a démontré que les réflexes décrits persistent même après une amputation du cerveau. Ceci signi­fie que ces réflexes sont obtenus par des circuits neurologiques situés au niveau de la moelle épinière.

← Article précédent: Anatomie artère ophtalmique Article suivant: Les phases de développement de l'éducation Kinesthésique


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site