Les plaies de l’abdomen

> > Les plaies de l’abdomen ; écrit le: 15 décembre 2012 par imen modifié le 27 février 2015

Comme les plaies pénétrantes de la poitrine, il peut s’agir d’accidents de chasse ou de sport, provoquant des plaies par arme à feu ou arme blanche ; il peut aussi s’agir d’un trauma­tisme, avec parfois une large ouverture de la paroi par laquelle on constatera la sortie d’une partie de l’intestin.

Les plaies par arme à feu ou arme blanche

  •   Comme au niveau de la poitrine, les plaies de l’abdomen par arme à feu ne sont pas impressionnantes en superficie; leur danger réside dans le trajet du projectile. Les hémorragies ne sont pas le seul problème, il peut y avoir des ruptures du tube digestif, entraînant de très graves infections plusieurs heures après l’accident.
  •    Pour ce qui est des plaies abdominales par arme blanche ou corps étranger, leur gravité repose sur les hémorragies qu’elles peuvent provoquer, soit au niveau de la plaie soit à l’intérieur de l’organisme (hémorragie interne par rupture du foie ou de la rate), et sur les atteintes des organes (estomac, intestin, rein ou vessie) contenus dans l’abdomen qui peuvent être perforés, éclatés ou dilacérés.
  •    La victime présente des signes digestifs ou urinaires, qui ne se révéleront par­fois qu’après un temps de latence plus ou moins long. C’est le cas s’il existe une petite perforation du tube digestif, qui provoquera au bout de quelques heures une péritonite avec douleur intense et forte fièvre.

Les traumatismes

  •    Des chocs violents au niveau de l’abdomen peuvent être à l’origine de contusions et de plaies profondes. Aux exemples déjà cités, nous ajouterons les chutes de che­val, les accidents d’escalade, les accidents de sports mécaniques sur terre ou sur l’eau et les empalements accidentels avec des outils ou des corps étrangers.
  •    La douleur est intense et diffuse dans tout l’abdomen ; il peut y avoir un écoule­ment de sang par la plaie. Parfois, le blessé peut avoir du sang dans ses urines, par­fois il va vomir. Si le corps étranger est resté planté dans la plaie, il ne faut pas essayer de le retirer. Dans certains cas, la plaie est large et l’intestin est visible; il arrive qu’un morceau d’intestin sorte par la plaie.

La plaie avec sortie d’une partie de l’intestin

  •    Le tube digestif, et plus particulièrement l’intestin grêle, n’est relié que de façon lâche avec la paroi abdominale postérieure et pas du tout avec l’antérieure. Ceci explique qu’une partie de cet intestin grêle puisse s’extérioriser par la plaie.
  •    Cette sortie peut avoir plusieurs conséquences : l’intestin est un tube à la paroi mince et fragile, habituellement baigné dans un milieu liquide, qui peut facilement se perforer si on y touche et se déshydrater au contact de l’air, ce qui augmente sa fragilité. Par ailleurs, la partie qui s’extériorise reste en relation, en particulier pour son irrigation sanguine, avec l’intérieur de l’abdomen au travers de la plaie; lorsque la victime tousse ou vomit, les muscles abdominaux se contractent, ten­dant à resserrer la plaie, tandis que la poussée intra-abdominale entraîne la sortie de davantage d’intestin. Il peut alors en résulter un étranglement de l’intestin exté­riorisé, qui sera privé de son irrigation sanguine et se détériorera.

Vidéo : Les plaies de l’abdomen

← Article précédent: Les plaies pénétrantes de la poitrine Article suivant: Transpor et portage à deux sauveteurs


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles