L’asthmatique et le tabac

> > L’asthmatique et le tabac ; écrit le: 13 mars 2012 par lamia modifié le 4 mars 2015

Le tabac détruit « à petit feu » les poumons, qu’il soit consommé activement par la personne qui fume, ou passivement, par la personne qui respire la fumée des fumeurs. Les asthmatiques ont une maladie qui louche les poumons, et qui peut parfois les détruire.

Donc, fumer en étant asthmatique, c’est avoir deux raisons de se détruire les poumons, et c’est le faire plus «efficacement», plus « rapidement », rendant tout traitement caduc. Ceci est encore plus vrai a propos du tabagisme des adolescents

Certains de mes patients m’ont dit que les traitements de leur asthme avaient stoppé complètement leur toux, et qu’ainsi, ils pouvaient à nouveau fumer. Bien que cette attitude soit complètement aberrante, faut insister ici sur le fait que fumer annule complètement le bénéfice des traitements et donc celui de l’effort fait pour prendre ce traitement. De plus, le traitement contre l’asthme ne protège nullement contre les dangers de cancer du poumon et de bronchite chronique qu’induit le tabac.
Le tabagisme des parents est un facteur déterminant dans la possibilité qu’aura leur enfant à développer un asthme.

.

.

← Article précédent: J’ai la larme à l’œil: Article suivant: Maux de gorge


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles