L’invention de la physiologie: la communication dans l’organisme

> > L’invention de la physiologie: la communication dans l’organisme ; écrit le: 16 avril 2012 par aboura

Le système nerveux est le premier mode de communication au sein de l’organisme qui a été approché par l’expérimentation. Dès le xvme siècle en effet, l’observation, chez la grenouille, de la contraction des pattes sous l’action de stimulations électriques jette les bases de la neurophysiologie. L’une des étapes marquantes dans l’histoire de cette discipline viendra de l’utilisation des axones géants du calmar, un matériel expérimental unique qui permettra à A. Hodgkin et A. Huxley de mettre en évidence le premier potentiel d’action en 1939. La structure et le fonctionnement des synapses seront, eux, progressivement décryptés à partir des années 1950. L’endocrinologie est une discipline un peu plus jeune que la neurophysiologie puisque c’est en 1902 que la première hormone, la sécrétine, est découverte.

Au début des années 1920, avec la mise en évidence de l’insuline et les balbutiements du traitement du diabète, cette nouvelle branche de la physiologie gagne ses lettres de noblesse.
Les prémices de la neurophysiologie: planche présentant quelques-unes des expériences réalisées sur la grenouille par L. Galvani dans les années 1790. Elles lui ont permis de mettre en évidence «l’origine électrique de l’irritabilité  nerveuse »

← Article précédent: L’invention de la physiologie : la croissance Article suivant: La communication dans l’organisme : la communication nerveuse


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles