Clinique de sténose hypertrophique du pylore

> > Clinique de sténose hypertrophique du pylore ; écrit le: 21 février 2012 par abir

Signes cliniques

Vomissements : Ils sont typiques par 2 éléments :

a- Leur aspect:

  • explosifs, en jet ;
  • post-prandiaux;

alimentaires, blancs, faits de lait caillé sans bile.

.

.

Après avoir vomi, l’enfant est affame et réclame la tétée.

b- Leur date d’apparition :

.

.

Ils surviennent âpres un intervalle IE libre de quelques jours a 3 semaines, mais cette c. est variable, pouvant aller jusqu’a 8 semaines. II est exceptionnel de voir apparaitre une sténose hypertrophique du pylore après 1’âge de  3 mois.

Ces vomissements s’accompagnent de :

.

.
  • Selles rares ;
  • Oligurie.

Examen clinique

II retrouve certains signes, plus ou moins constants.

Ondulations péristaltiques :

  • Spontanées ou provoquées (chiquenaude, ingestion d’eau sucrée);
  • Siégeant dans 1’hypochondre gauche ;
  • Dirigées de gauche à droite et de haut en bas ;
  •  Parfois remplacées par une tension de l’épigastre ;

Elles traduisent la lutte de 1’estomac en amont de 1’obstacle pylorique et tendent à disparaître avec 1’évolution car l’estomac devient distendu, atone.

.

.

Olive pylorique:

Sa mise en évidence est pathognomonique, mais inconstante. Elle n’est retrouvée que 20 % des cas.

Elle doit être recherchée sur un nourrisson calmé, couché bien a plat sur le dos.

.

.

La palpation minutieuse de l’hypochondre droit, peut mettre en évidence, sous le foie et en dedans, vers la ligne médiane:

  • Une masse oblongue ;
  • De la taille d’une grosse olive ;
  • De consistance ferme, élastique ;
  • Roulant sous le doigt.

Ainsi donc, la survenue de vomissements post-prandiaux en jet, blancs, faits de lait caillé chez un enfant de sexe masculin, (80 % des S.H.P surviennent chez le garçon) , âge- de 3 à 6 semaines, jusque là bien portant doit faire évoquer le diagnostic de sténose hypertrophique du pylore et à fortiori si on retrouve des ondulations péristaltiques et/ou une olive pylorique.

.

.

← Article précédent: De l’utilité d’un teint carotte Article suivant: Anatomie quatrième ventricule


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles