Chirurgie pédiatrique : invagination intestinal aiguë

> > Chirurgie pédiatrique : invagination intestinal aiguë ; écrit le: 20 février 2012 par abir

Introduction

L’invagination intestinale aigue (I.I.A.) est définie par la pénétration d’un segment intestinal dans le segment d’aval. Elle réalise le télescopage de deux segments intestinaux par  pénétration iso-péristaltique.

Elle entraine une occlusion par strangulation et nécessite un traitement d’extrême  urgence en raison du risque ischémique qui s’y attache.

L’invagination intestinale aigue est la plus fréquente des urgences chirurgicales du  nourrisson.

.

.

Etiologie

L’invagination intestinale aiguë idiopathique du nourrisson :

Elle est la plus fréquente des occlusions du nourrisson.

Elle se voit surtout entre deux mois et deux ans avec un maximum de fréquence entre 5 et 9 mois.

.

.

Elle frappe surtout le garçon (environ 2 fois plus que la fille).

Classiquement, il s’agit de gros garçons énergiques en parfaite santé.

.

.

90 % des invaginations, surtout celles des nourrissons sont primitives et aucune lésion organique causale n’est retrouvée.

Ces invaginations primitives sont considérées comme la réponse motrice à une irritation neurovégétative ou à une agression infectieuse notamment virale. Plaident en faveur de cette hypothèse :

.

.

–  la fréquence dans les antécédents récents d’une rhinopharyngite, d’une diarrhée ou d’une  bronchopneumopathie ;

–  le caractère saisonnier de leur survenue.

.

.

L’invagination secondaire

Les invaginations secondaires se voient volontiers chez 1’enfant de plus de deux ans et représentent 10 % des invaginations :

  • Ces invaginations peuvent être secondaires à une lésion de la paroi intestinal, que cette lésion soit:
  • Congénitale : diverticule de Meckel, pancréas ectopique ;
  • Acquise : tumeur digestive bénigne ou maligne.
  • Elle peuvent survenir sur un terrain particulier :
  • Purpura rhumatoïde;
  • Au cours d’un traitement à base de chimiothérapie ;
  • Ou en post-opératoire.

Savoir qu’il existe :

  • exceptionnellement des invaginations néo-natales ;
  • plus exceptionnellement encore des invaginations chroniques.

← Article précédent: Anatomie nerf lingual Article suivant: Nutrition : Boissons


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles