Radicaux libres, antioxydants, stress oxydant et glycation

Comme tout autre organe, la peau effectue quotidiennement de multiples réactions métaboliques qui lui permettent de se renouveler. Mais sa situation particulière d’interface entre le monde intérieur et le monde extérieur fait qu’elle doit aussi protéger l’organisme contre les agressions externes. Ces différentes situations génèrent des radicaux libres contre lesquels la peau se protège en fabricant des antiradicaux libres ou antioxydants. Ceux-ci sont synthétisés par la peau, mais peuvent aussi être apportés par l’alimentation.
Quand la peau subit un stress très important, comme, par exemple, un coup de soleil à la suite d’une exposition trop longue, il y a un déséquilibre entre la production de radicaux libres induite par le soleil et les capacités de la peau à produire suffisamment d’antioxydants pour gommer les dégâts. On parle alors de « stress oxydant ».

La genèse des radicaux libres

Il s’agit d’un phénomène obligatoire, induit par le fonctionnement de nos cellules.La peau accomplit chaque jour de multiples réactions enzymatiques pour assurer ses nombreuses fonctions. Lors de ces réactions biochimiques, la cellule utilise de l’oxygène pour générer de l’énergie, nécessaire à la vie de la cellule. Mais cette consommation permanente d’oxygène a pour conséquence directe la fabrication de radicaux libres.En fait, l’oxygène est une molécule instable qui va à tout prix essayer de se stabiliser en prenant un électron à la molécule la plus proche qui devient à son tour une molécule instable, et donc très toxique pour son environnement proche, un radical libre.

Un danger mortel apprivoisé

Les transferts d’électrons, source de radicaux libres, dégagent une énergie nécessaire à la vie. Ainsi, les radicaux libres sont un danger incontournable. Mieux : la respiration cellulaire, indispensable à la vie, n’est rien d’autre qu’un phénomène d’oxydation. La vie ne serait donc pas possible sans les radicaux libres. Par ailleurs, ces derniers participent aux mécanismes de défense de l’organisme contre les virus et les bactéries. Ils assurent le nettoyage de l’organisme en éliminant les cellules anciennes ou défectueuses en permanence.

  • Le parcours d’un radical libre

Quand le radical libre arrive près de la membrane d’une cellule, il représente un danger pour elle car il va l’abîmer et donc la rendre moins fonctionnelle. Pour se défendre, la membrane, qui renferme de la vitamine E, va s’oxyder. Le radical libre entre alors dans la membrane et commence ainsi un jeu de passes comme au rugby : la vitamine E présente dans la membrane est oxydée et passe la molécule à la vitamine C, qui dans le même temps régénère la vitamine E oxydée ; la vitamine C repasse ensuite le radical libre à un autre et ainsi de suite… ce qui a pour conséquence d’amortir l’instabilité et la toxicité de la molécule au fur et à mesure des passages successifs. L’organisme travaille en flux tendu : l’oxygène est indispensable, mais il faut l’éliminer au plus vife ; il n’y a donc pas de stockage. Malgré cela, entre 2 et 5 % de l’oxygène fourni à l’organisme n’est pas transformé en énergie et constitue donc un danger pour les cellules.

La peau est particulièrement sensible aux radicaux libres

La peau fabrique des radicaux libres au même titre que n’importe quel organe. Son métabolisme propre et la vascularisation cutanée constituent des agents oxydants internes, auxquels le tabac peut se surajouter. Mais, en tant qu’interface avec l’extérieur, elle est exposée à d’autres agents oxydants, comme le soleil ou la pollution, par exemple. Les agents oxydants sont en outre attirés par la richesse de la peau en membranes et donc en lipides. C’est pourquoi l’exposition solaire accélère le vieillissement cutané. Les ultraviolets induisent aussi des réactions inflammatoires, agissent sur l’immunité et favorisent la survenue de certains cancers.

Les antioxydants

Pour se défendre contre les radicaux libres, l’organisme dispose de systèmes de défense : les antioxydants. Ces moyens de protection, essentiels pour  notre survie, permettent à l’organisme de s’adapta et de résister à des stress importants.Une molécule antioxydante est une moléculi’ capable de ralentir ou d’inhiber l’oxydation d’une molécule oxydable. De nombreuses molécules lie. différentes peuvent répondre à cette définition. D’ou la présence d’antioxydants dans tous les compartiments de l’organisme : dans les membranes, dans les cellules et entre les cellules. Ces différentes molécules permettent ainsi à l’organisme de se protéger des radicaux libres, soit en prévenant leur formation, soit en les épurant. Par ail leurs, l’organisme est capable de réparer ou d’éliminer les molécules endommagées par l’attaque des radicaux libres grâce à des équipements particuliers au sein des cellules : les enzymes, qui jouent en quelque sorte le rôle d’éboueurs.


Publié par

aboura

La vie est courte.. Aimez votre vie.. Soyez heureux.. Gardez le sourire.. Et souvenez vous: Avant de parler, Écoutez. Avant d'écrire, Réfléchissez. ...Avant de prier, Pardonnez. Avant de blesser, considérez l'autre. Avant de détester, Aimez. et Avant de mourir, Vivez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *