Une forme particuliére de bullying est la pratique de jeux dangereux

> > Une forme particuliére de bullying est la pratique de jeux dangereux ; écrit le: 1 juillet 2013 par imen modifié le 19 mars 2015

Victime ou acteur plus ou moins consentant, tout élève est confronté un jour ou l’autre à l’un de ces jeux dont il garde généralement le secret.
Le collège en est le lieu privilégié, même si des compor­tements identiques commencent à se manifester dans les écoles élémentaires. Dans les lycées, les conduites évoluent vers les consommations de substances psychoactives, et vers d’autres comportements à risque.
Ces jeux sont dangereux pour soi-même ou pour autrui, parfois pour les deux.
Il existe plusieurs sortes de jeux dangereux :

Les jeu d’agression

Dans ce jeux il y a 3 un usage de violence physique gratuite mais formalisée et organisée ; c’est généralement L’agression d’un  enfant parun groupe .
Les rôles sont bien définis au départ, ce ne sont pas des bagarres « ordinaires ».
Selon la participatif active de l’enfant dans le jeu, on distingue en théorie les jeux intentionnels et les jeux contraints.
Dans les jeux intentionnels, tous les enfants disent jouer connaissent les régies et donc les risques qu’il  encourent, c’est-à-dire le risque soit d’être victime, de recevoir des coups ,d’être humilié  un copain .

L’ enfant considère ces pratiques comme un vrai « jeu », de hasard où le hasard du jeu déterminera un Peu comme d’agresseur, et où il trouvera un nera sont sort de victime ou d’agresseur , et ou il trouvera un certain plaisir, d’autant que la prochaine fois le hasard redistribuera les rôles… L enfant montre aussi aux copains qu’il n’a pas peur,pas peur, qu’il est costal, qu’il supporte la douleur .

.

.

Dans les jeux contraints, l’objectif est d’agresser et humilier un enfant désigné par le groupe mais qui n’a pas choisi de « jouer » et qui n’a pas donné son consentement.
C’est un jeu pour les agresseus mais pas pour l’enfant victime. Ce dernier est choisi comme victime, soit totalement au hasard, soit sur un élément arbitraire (par exemple il porte un pull bleu), soit en fonction d’une « particularité » : il est timi- de, gauche, il porte des lunettes, il est « étranger », il est gros, il a un handicap ou au contraire, c’est le premier de la classe où il paraît plus riche. Le jeu est organisé par un petit groupe d’habitués. Le nom des jeux et les « règles » sont variables mais toujours aux dépens de la victime désignée qui n’a aucune chance de gagner :

L’utilisation des téléphones portables avec appareils photos ou caméras a apporté un plus : la scène est filmée par une tierce personne ce qui permet ensuite aux agresseurs de diffuser largement le spectacle de leurs forfaits sur des blogs, se valorisant ensuite vis-à-vis des copains et augmentant le sentiment de honte et l’exclusion des victimes.

.

.

← Article précédent: Le harcèlement en milieu scolaire est appelé “bullying” Article suivant: Types de jeux existant : Les jeux de non oxygénation


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles