Sureau noir seuillon sambuc

> > Sureau noir seuillon sambuc ; écrit le: 15 décembre 2011 par La rédaction

Sambucus nigra L.

Quel est son aspect ?

Cet arbuste ou petit arbre de près de 8 m de haut est recouvert d’une écorce gris brun, fendillée dans le sens de la longueur. Ses branches renferment une moelle blanche et épaisse. Ses feuilles sont imparipennées, ovales et finement dentées. Ses petites fleurs jaunes dessinent de fausses ombelles très décoratives, et répandent un parfum intense et doux. Floraison : mai à juillet. Les fruits sont des baies brillantes, noires ou violacées, très juteuses.

Où pousse-t-il ?

Le sureau est très répandu en Europe et en Asie Mineure. On le trouve dans les bois feuillus ou de conifères, dans les buissons près des digues, dans les parcs et les jardins laissés à l’abandon. Il s’épanouit dans les sols riches en azote.

.

.

Comment le récolter et le conserver ?

Les parties les plus importantes du sureau sont ses fleurs (quoiqu’en phytothérapie son écorce et ses fruits soient également utilisés). Elles sont cueillies, puis mises à sécher dès que possible, en minces couches, afin d’en garder la jolie couleur jaune. Si la dessiccation est trop longue, les fleurs deviendront brunes et perdront une partie de leur valeur. Les fruits mûrs sont cueillis en automne, et traités frais ou séchés.

Que contient-il ?

Les principes actifs du sureau résident dans des combinaisons glycosiques peu connues. On y trouve, en outre, des traces d’huile essentielle, des mucilages, des tanins, des acides organiques et de la vitamine C. Les fruits contiennent des pigments anthocyaniques bactéricides et fongicides.

.

.

Le sureau en cosmétologie :

L’infusion de fleurs de sureau (deux poignées de fleurs séchées pour 1 1 d’eau bouillante, laisser infuser jusqu’à refroidissement complet) sert au nettoyage des teints brouillés. On peut également l’introduire à l’eau du bain, son action y sera tonifiante, stimulante et défatigante. Des cures estivales de sureau sont très bienfaisantes, elles durent une semaine, suivie d’une semaine d’interruption, et la cure totale porte sur les deux mois d’été. D’autre part, les masques faciaux aux fleurs de sureau, de tilleul et de camomille améliorent le teint : prendre une part égale de chacune des sortes de fleurs séchées et les écraser dans un bol en porcelaine. Les arroser d’eau bouillante et travailler le tout en une pâte. Poser cette pâte encore chaude sur du coton hydrophile, puis l’appliquer sur le visage soigneusement nettoyé au préalable. Retirer le masque après 20 mn de pose, rincer le visage à l’eau tiède et l’enduire, par tapotements, d’une crème semi grasse.

A quoi sert-il encore ?

Le sureau est une plante des plus importantes de la phytothérapie de l’Europe centrale. Ses fleurs, ses fruits et son écorce entrent dans certaines préparations prescrites en cas de refroidissement et de sciatique, comme diurétique ou sudorifique.

.

.

← Article précédent: Sang rouge, sang noir : de quoi s’agit-il ? Article suivant: Tanaisie herbe de Saint-Marc ou athanase


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles