Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Que penser de la restriction calorique ?

Vous êtes ici : » » Que penser de la restriction calorique ? ; écrit le: 26 janvier 2014 par Hela modifié le 26 février 2015

Que penser de la restriction caloriqueQue penser de la restriction calorique ?

Manger moins, nettement moins que la ration calorique conseil­lée pourrait faire vivre plus longtemps. Cela a parfaitement été démontré chez de nombreuses espèces animales comme des mouches, des vers, des rats qui peuvent allonger leur vie de 30 % si l’on restreint leur alimentation…

C’est donc une voie très intéressante pour nous : faudrait-il manger vraiment très peu pour vivre plus longtemps? Oui pour certains animaux.



Mais, est-ce que cela a été également démontré chez l’homme? Non. Même si les habitants de l’île d’Okinawa vivent centenaires en mangeant moins de calories que les autres Japonais, chez l’homme, les effets négatifs de la restriction calorique sont connus et ses effets positifs hypothétiques.

Pourquoi ?

Les hommes vivent beaucoup plus longtemps que des mouches et il n’est pas facile de les garder en cage pour contrôler leurs apports alimentaires ! Une étude  a pu néanmoins suivre deux groupes de 60 hommes, l’un prenant 35 % de calories en moins chaque jour que l’autre. Après 3 années, la différence du nombre de décès n’était pas significative.

Quelques études ont aussi été conduites sur les personnes ayant souffert de famines. Elles ne montrent pas d’effet particulièrement intéressant en ce qui concerne les cancers . De même, les per­sonnes souffrant d’anorexie ne vivent pas plus longtemps .

Il est difficile de comparer des animaux de laboratoire à des humains. Lors d’une expérience, on apporte aux animaux toutes les vitamines, oligoéléments, nutriments essentiels. Ils sont donc soumis à une sous-nutrition, mais en aucun cas à une malnutrition. Il serait difficile de reproduire expérimentalement ces expériences sur des humains pendant des années ! Surtout qu’une restriction calorique entraînerait certainement des problèmes de santé, et sur­tout une sensation de faim chronique.

Une des seules expériences de restriction calorique chronique volontaire s’est faite dans Biosphère 2, enceinte close qui devait reproduire un écosystème complet. Là ont vécu pendant deux ans 4 hommes et 4 femmes. Toute la nourriture était produite dans l’enceinte, et ils ont été soumis à un régime hypocalorique de 1 800 calories au début et jusqu’à 2 200 calories par la suite. Des examens médicaux ont montré que cette restriction n’avait pas eu d’effets néfastes sur leur santé. Cependant, une fois sortis de Bio­sphère 2, les participants ont tous repris une alimentation nor­male… et des kilos !

Finalement, l’idéal est de manger sans excès, sans chercher à atteindre un stade de restriction qui exposerait à un déséquilibre alimentaire et qui serait difficilement tenable.

Vidéo:Que penser de la restriction calorique ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Que penser de la restriction calorique ?

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles