Notre corps : Tirer la langue

> > Notre corps : Tirer la langue ; écrit le: 25 mars 2014 par imen modifié le 26 novembre 2014

Tirer la langue

Quand on fait quelque chose de difficile, on a tendance à tirer la langue.

Ce comportement est-il culturel ?

.

.

Quand on se concentre sur quelque chose, un problème ayant à voir avec le langage par exemple, on utilise le même hémisphère que celui implique dans nos activités motrices. il est d’ailleurs amusant de voir comment les gens ralentissent quand ils se mettent à penser à quelque chose de difficile tout en marchant. C’est dû à l’interférence des deux activités, qui font intervenir la même région du cerveau. Je suppose qu’en nous mordant la lèvre, en sortant la langue ou en faisant une grimace quelconque, nous bloquons l’activité motrice et gar­dons la tête fixe afin de minimiser le mouvement et l’inter­férence des deux fonctions.

Des régions très étendues du cerveau sont consacrées au contrôle de la langue et au traitement des sensations qui en proviennent.

.

.

Peut-être le blocage de la langue contre les dents ou les lèvres permet-il de libérer ces régions afin de consacrer davan­tage de neurones aux tâches délicates – faire passer un fil dans le chas d’une aiguille par exemple.

Vidéo : Notre corps : Tirer la langue

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Notre corps : Tirer la langue

.

.

← Article précédent: Notre corps : T’as vu ton cortex ! Article suivant: Notre corps : Des doigts qui craquent


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles