Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Mieux manger pour prévenir

Vous êtes ici : » » Mieux manger pour prévenir ; écrit le: 26 janvier 2014 par Hela modifié le 26 février 2015

Mieux manger pour prévenir

Mieux manger pour prévenir

Oak Brook est la ville du siège de McDonald’s, géant du fast- food et Okinawa une île japonaise réputée pour ses centenaires.



À Oak Brook, on meurt beaucoup d’infarctus. À Okinawa très peu.

—     Au Canada, dans les régions qui comptent plus de 20 fast- foods, la mortalité cardiaque augmente de 63 % par rapport aux régions où il y a moins de 10 fast-foods. Et elle augmente déjà de 35 % s’il y a entre 10 et 19 fast-foods ‘.

—     Dans l’île d’Okinawa, les habitants font 31 % de cancers en moins et 41 % d’infarctus en moins que les autres habitants du Japon. Et encore, on ne les a pas comparés à des Américains vivant près d’un fast-food ! Quel est le secret de ces « Okina- waïens » ? Ils mangent nettement moins que les apports nutrition- nels recommandés (seulement 62 % de ces apports conseillés) et ils mangent d’une manière favorable à leur santé.

Le mode alimentaire peut donc influencer très fortement la mor­talité ou, au contraire, la longévité ! Le risque de cancer de la pros­tate, rare chez les Japonais, est multiplié par 10 s’ils émigrent pour aller habiter à Hawaii où les cancers prostatiques sont très fré­quents. A l’inverse, les cancers de l’estomac, fréquents au Japon, diminuent chez ces mêmes personnes émigrées à Hawaii.

Trois niveaux de prévention vont être abordés dans ce chapitre.

—     La quantité : Y a-t-il une ration calorique qui permet d’allonger la durée de vie et d’être moins sensible aux maladies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires ou dégénéra- tives telle la maladie d’Alzheimer?

—     La répartition : Comment répartir les aliments selon leur catégorie. Quel équilibre alimentaire trouver entre glucides, pro­tides et lipides ?

—     Le choix : Comment choisir les bons aliments, ceux qui sont bénéfiques pour prévenir les maladies et vivre plus longtemps ?

La quantité. Quelle ration alimentaire choisir?

Cette question en amène une autre :

Quel est le bon poids pour vivre longtemps sans maladie ?

Le surpoids joue un rôle dans la plupart des maladies chro­niques (infarctus, attaque cérébrale, Alzheimer, hypertension, dia­bète, cancer du sein ou du côlon…) et les recommandations sont de maintenir un poids dans une fourchette déterminée par le calcul de l’indice de masse coiporel (IMC), cet indice devant être compris, comme nous l’avons vu, entre 18,5 et 25. Au-dessous, on parle de maigreur. Au-dessus on parle de surpoids. Et au-delà de 30, il s’agit d’obésité.

Nous nous posons une question plus précise : quel est le poids idéal pour minimiser ces risques ? Il correspond à un IMC compris entre 18,5 et21,9  chez les personnes jeunes. Il est préférable d’être mince longtemps, quelle que soit la maladie à prévenir, l’obésité étant néfaste à tout âge. Cependant, chez les personnes vraiment âgées, cet IMC acceptable pourrait monter jusqu’à 25-28.

Si vous êtes à un poids idéal, sautez quelques pages pour en arriver à « que penser de la restriction calorique ».

Pour être en bonne santé, l’indice de masse corporel (IMC) idéal est situé entre 18,5 et 21,9. Il est donc préférable d’être mince!

Vidéo: Mieux manger pour prévenir

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Mieux manger pour prévenir

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles