Les troubles du comportement : Il est rejeté et se sent mal aimé

> > Les troubles du comportement : Il est rejeté et se sent mal aimé ; écrit le: 30 juin 2013 par imen modifié le 19 mars 2015

L’enfant hyperactif est souvent vécu comme désobéissant et se pliant mal aux demandes des adultes. Les parents ont un peu honte de leur enfant car devant les parents d’élèves ou leurs amis, ils sont vécus comme des parents ne sachant pas
l’élever.
Les parents se plaignent que l’enfant les aide peu dans les tâches quotidiennes, qu’il ne range pas sa chambre alors qu’il est désordonné.
En fait, I enfant hyperactif retient mal les consignes et les règles de vie, et il faut lui répéter souvent les exigences de la vie quotidienne pour obtenir un résultat.

De même, il accepte mal que les gratifications et les récompenses soient différées : si l’adulte promet quelque chose, il doit le donner tout de suite. Il semble que ces enfants retiennent mal les consignes et les règles de vie si celles-ci ne sont pas répétées ou si l’enfant est livré à lui-même.
C est pourquoi I éducation de l’enfant hyperactif nécessite un cadre avec des repères stables, des consignes claires et suffisamment répétées pour être intégrées.
Il doit surtout être reconnu comme tel, afin de ne pas être rejeté par l’école, les copains et la famille. En effet, ses difficultés de gestion du quotidien, son impulsivité le rendent rapi­dement difficile aux yeux des autres ; d’enfant difficile, il devient enfant ingérable puis enfant indésirable et exclu.
Cette exclusion et ce sentiment de rejet aboutissent à une mauvaise estime de soi qui est la porte ouverte, soit vers la dépression, soit vers des troubles du comportement : « on ne m aime pas, on dit que je suis infernal, alors autant être méchant, comme ça il y aura une bonne raison pour ne pas m’aimer… ».
Lenfant hyperactif est un enfant en souffrance car il se sent en décalage par rapport aux autres, et parfois mal aimé par rapport à ses frères et sœurs.
Le trouble de l’attention hyperactivité est le résultat de différents facteurs personnels et environnementaux, avec un important facteur génétique et la présence de particularités dans le fonctionnement neurobiologique du
cerveau.

← Article précédent: Les troubles du comportement : L’hyperactivité Article suivant: Le trouble oppositionnel avec provocation


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site