Le sevrage : Passage du sein au biberon

> > Le sevrage : Passage du sein au biberon ; écrit le: 19 avril 2012 par tayechi modifié le 21 novembre 2014

Le sevrage du premier mois est délicat, il ne corres­pond pas à une étape de séparation avec l’enfant. Il faut trouver la continuité de ce maternage

Conserver les avantages de l’allaitement au sein

le sevrage du premier mois fait passer l’enfant du lait maternel au lait infantile : du sein au biberon. En effet, l’enfant ne peut assimiler aucun aliment non lacté avant plusieurs mois.

.

.

Un sevrage en douceur

Comment favoriser un sevrage en douceur ? Quand vous passez de l’allaitement maternel à l’allaitement au biberon, vous changez de type de maternage. Pensez à tout ce que vous exprimez à travers la tétée et à ce que vous voulez préserver de ce langage des corps. Avant tout, sentez-vous bien entourée et en bon accord (à-corps) avec votre conjoint.

Le sevrage en douceur appelle un sevrage progressif qui respecte le rythme mère/ enfant, différent d’une dyade à l’autre selon les caractères de chacun.

.

.

Commencez par lui donner un biberon par jour. Nous vous conseillons d’utiliser une tétine physiologique, qui respecte la forme du palais, de la prendre munie d’un très petit trou et d’éviter qu’elle soit trop froide. Choisissez un moment de la journée où vous serez détendue. Peut-être préférerez-vous que ces premiers biberons lui soient donnés par son père ou par une personne proche. De toute façon, vous devrez bien vous habi­tuer l’un et l’autre à ce que ce soit vous qui lui donniez le biberon… Ne passez à deux bibe­rons par jour que lorsque vous serez tous deux à l’aise autour de ce premier biberon. Et ainsi de suite, sans vous précipiter… Cela permettra à votre poitrine de diminuer très progressivement.

Si vous avez une forte montée laiteuse, uti­lisez douche chaude et tire-lait pour apaiser vos seins, sans aller trop loin pour ne pas restimuler la lactation. Surveillez vos seins, ne les comprimez pas et prenez des précau­tions contre la lymphangite.

.

.

Contact peau à peau

Mettez progressivement en place des temps qui favorisent le contact corporel : contact peau à peau lors du bain, câlins matinaux, massages, portage, jeux de regards…

Ne cherchez pas à éloigner bébé de votre sein ; rassasié par le lait artificiel, petit à petit, il ne cherchera plus à le prendre. Les tétées vous ont familiarisée avec cette chaleur que l’on exprime quand on prend quelqu’un sur son cœur, ne l’en éloignez pas ; toute cette énergie qui passe par votre poitrine, il peut continuer à s’en nourrir. Et existe-t-il oreiller plus confortable ?

.

.

Si ces instants déclenchent son besoin de téter, vous pouvez lui proposer une tétine ; il est important de le laisser téter suivant son besoin. Choisissez, là aussi, une tétine phy­siologique. Beaucoup de personnes craignent de donner une tétine à leur enfant par peur qu’il ne la lâche jamais. Son besoin de téter satisfait, l’enfant abandonnera sa tétine ; elle ne prendra la place du « doudou » que beau­coup plus tard, et en fonction du comporte­ment des parents à son égard.

Ne tombez pas dans le piège des biberons ava­lés goulûment, en dix minutes. Là, l’enfant y perdrait vraiment en qualité de vie ! Il boit de l’air, ne prend pas le temps de savourer son biberon et de stimuler ainsi son oralité, c’est-à-dire son plaisir de sucer, d’éveiller sa zone buccale. Nous l’avons vu, la succion profonde aide l’enfant à harmoniser ses ten­sions, à découvrir l’intérieur de son corps. Elle favorise le ressourcement. Pour cela, choisissez une tétine à tout petit trou (nous en parlons plus loin). Continuez à alterner la position de l’enfant sur un bras -puis sur l’autre, à être attentive à votre position, à bien prendre l’enfant contre votre corps et à caler vos bras : en tournant son ventre face au vôtre, vous favorisez la communication.

.

.

En avançant dans notre livre, période après période, vous aurez un aperçu de l’évolution de l’enfant et vous trouverez des idées concer­nant son alimentation progressive.

Vidéo: Le sevrage : Passage du sein au biberon

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le sevrage : Passage du sein au biberon

.

.

← Article précédent: Le cerveau a-t-il un sexe? Article suivant: Prévention des problèmes cardio-vasculaires: intérêt des vitamines


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles