La grossesse gémellaire

> > La grossesse gémellaire ; écrit le: 13 décembre 2011 par La rédaction

Chez les mammifères, les femelles ont habituellement un nombre de petits égal au nombre de leurs mamelles divisé par deux. Une grossesse humaine sur 80 est pourtant gémellaire. Il semblerait que des facteurs héréditaires entrent en ligne de compte, car ce phénomène se présente davantage dans les pays nordiques et chez les femmes multipares.

 Vrais et faux jumeaux

Les vrais jumeaux (monozygotes) sont issus du même œuf qui s’est séparé en deux parties absolument égales et identiques. Deux embryons vont se développer, reliés à un même placenta. Cependant, leur cavité amniotique est le plus souvent séparée. Si elle ne l’est pas, il peut naître des siamois. Il arrive également qu’ils aient deux placentas distincts. Le diagnostic de leur gémellité vraie sera alors établi par analyse de leur sang. Lorsqu’il y a communication des vaisseaux artériels, elle peut mener à un déséquilibre de la circulation, dramatique pour les deux enfants. L’un sera petit et anémique, l’autre souffrira d’une dilatation dangereuse de la moitié du cœur. Les deux enfants qui vont naître seront du même sexe et se ressembleront de façon troublante, même jusqu’aux empreintes digitales, car ils auront reçu le même patrimoine génétique. Les jumeaux monozygotes représentent 2 à 3 naissances sur 1000.
Les faux jumeaux (dizygotes) proviennent de deux ovules fécondés par deux spermatozoïdes au cours d’un ou deux rapports sexuels. Deux œufs vont donc s’implanter et se développer dans l’utérus leur mère.
Chaque enfant dispose de son placenta et de sa cavité amniotique personnels. Ils ne se ressemblent pas davantage que des frères et sœurs et peuvent être de sexe différent. Parfois, l’un des jumeaux ne se développe pas. Il reste un œuf clair qui est éliminé, sans conséquence pour l’autre embryon. Les jumeaux dizygotes représentent 7 à 9 naissances sur 1000.

La femme enceinte de jumeaux devrait consommer davantage de protéines, mais surveiller son alimentation pour ne pas accroître un poids qui sera nécessairement élevé.
Les grossesses gémellaires sont suivies très attentivement, car elles présentent des risques plus grands d’avortement en début de grossesse et de toxémie gravidique. Les urines seront examinées deux fois par mois. Les jumeaux naissent souvent avant terme, car l’excès de liquide amniotique et le poids qu’exercent les fœtus sur le col déclenchent les contractions. Il importe de choisir une bonne maternité, équipée d’un centre de réanimation et de pédiatrie. L’accouchement de jumeaux est généralement aisé, les enfants étant de faible poids. L’aîné est le premier né. Il se passe entre 15 et 30 minutes avant que les contractions ne reprennent pour son frère ou sa sœur. Le risque plus important d’hémorragie est le seul problème de cette mise au monde particulière.

.

.

← Article précédent: Hygiène de Nourrisson Article suivant: Mimosa


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles