Je vois déformé : l’astigmatisme

> > Je vois déformé : l’astigmatisme ; écrit le: 3 juillet 2012 par Sameh modifié le 30 octobre 2014

Définition et explication:

Il    s’agit d’un défaut visuel fréquent dû à une cornée plus ovale que vrai¬ment ronde. Une anomalie de courbure qui évoque plus un ballon de rugby qu’un ballon de foot. En cas d’astigmatisme, un « D », par exemple, est vu comme un « O ».
L’image d’un objet est scindée en deux : une image se forme en avant de la rétine, l’autre derrière ; il s’agit dans ce cas d’un astigmatisme mixte.
Si une des images est en avant et l’autre sur la rétine, il s’agit d’un astigmatisme myopique.
Si, au contraire, une image se forme en arrière et l’autre sur la rétine, c’est un astigmatisme hypermétropique.
La correction de cette « erreur » réfractive se fait par des verres de lunettes « cylindriques », ou par des lentilles de contact « toriques » en cas d’astigmatisme régulier. Si l’astigmatisme est irrégulier, avec une cornée asymétrique, la correction est difficile avec les lunettes et meilleure avec des lentilles de contact.
Un astigmatisme supérieur à 0,75 dioptrie donne une vision floue permanente de loin ou de près. Chez l’enfant, il faut le corriger lorsqu’il est unilatéral pour éviter l’installation d’une mauvaise vue définitive (amblyopie) du côté de l’œil atteint.
D’un point de vue psychologique, on pourrait interpréter ce défaut visuel comme une volonté de voir les choses autrement quelles ne sont, de refuser la réalité, de « tromper l’adversaire » — ou soi-même.

Evolution de l’astigmatisme:

l’astigmatisme est souvent héréditaire. Il est présent dès la naissance et n’évolue pas vraiment. L’astigmatisme reste latent quand il est inférieur à une dioptrie. Il devient patent en cas de surmenage, de stress, de travail prolongé sur écran ou d’une atteinte de l’état général. Il peut se former secondairement après une maladie ou un traumatisme de la cornée. Si une évolution de l’astigmatisme est constatée, elle peut être le signe d’une maladie appelée kératocône.

.

.

Moyens de correction de l’astigmatisme:

Les lunettes et lentilles de contact:

Les lunettes corrigent l’astigmatisme par des cylindres, c’est-à-dire des verres qui n’ont pas la même puissance sur tous les méridiens. L’opticien doit loger les verres de façon très précise dans la monture pour que la correction soit efficace.
les lentilles appelées « toriques » corrigent l’astigmatisme en régularisant la courbure. Elles ont parfois l’inconvénient de bouger en cas de clignement, ce qui peut provoquer une impression d’instabilité de cette correction qui doit se trouver sur un méridien précis.

Le traitement laser de l’astigmatisme:

l’utilise la correction par le laser femtoseconde et le Lasik pour les astigmatismes jusqu’à environ 4 dioptries en fonction de l’épaisseur de la cornée et en l’absence de kératocône. En cas d’astigmatisme irrégulier, l’aberrométrie préalable permet une correction personnalisée de cet astigmatisme et parfois d’obtenir une meilleure vue après le Lasik.

.

.

La méthode Bâtes:

Pour les petits astigmates, cette méthode permet de mieux s’adapter à ces déformations visuelles sans connaître de problèmes de confort.

« Je m’en bats l’œil » : je ne porte pas ma correction:

Un astigmate qui ne porte pas sa correction voit déformé mais s’y habitue, et son cerveau corrige avec son intelligence. Certains problèmes peuvent apparaître : flou visuel, maux de tête, migraines, nausées, ver¬tiges, conjonctivites, chalazions, s’accompagnant parfois d’un sentiment d’insécurité et d’un manque de confiance en soi.
Le posturologue constatera, par exemple, une relation étroite avec des douleurs du dos et des articulations et incitera le patient à porter sa correction.

.

.

Vidéo : Je vois déformé : l’astigmatisme

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Je vois déformé : l’astigmatisme

.

.

← Article précédent: Je vois flou de loin : la myopie Article suivant: Un cancer tenu en respect


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles