Huiles de soin un rituel à savourer..

> > Huiles de soin un rituel à savourer.. ; écrit le: 19 avril 2013 par Hyerisam modifié le 23 février 2015

Quand on les aime, on fait tout avec, de la tête aux pieds ! très douces et très puissantes à la fois, les huiles de beauté ont leurs secrets. A découvrir du bout des doigts.

Depuis l’huile d’amande de notre enfance, on sait bien sur qu’une huile, c’est nourrissant et très bon pour la peau. Venu de la nuit des temps, c’est le tout premier produit de beauté, extrait par pression d’un végétal. Mais sait-on vraiment qu’une huile peut ne pas graisser du tout ni coller ? Qu’il n’y a pas mieux pour « absorber » sur la peau et le cuir chevelu- le sébum et les impuretés (le gras « boit » le gras..) ? que c’est le meilleur démaquillant possible ?

.

.

Aucune esthéticienne, aucun coiffeur ne saurait s’en passer. Pour eux, c’est l’unique produit multifonctions beauté-santé à emporter sur une île déserte !

Le geste le plus féminin

Ancestral, ce geste devient vital à notre époque agitée et va bien au-delà du simple fait de soigner sa peau ou ses cheveux. Grace à cette petite goutte d’huile que l’on prend le temps de verser  dans sa main, on s’accorde le plaisir de ressentir sa douceur et sa chaleur naturelle sur notre peau.

.

.

C’est un instant privilégié, qui parle instantanément à nos milliers de récepteurs sensoriels situés dans l’épiderme. A travers ce produit si naturel et si pur (à condition de le choisir ainsi, bien sûr), le message d’apaisement passe immédiatement. Une sorte de ressourcements cutané. Plaisir offert à sa peau, à soi-même .. et qui l’ont veut. Quand elle imprègne la peau au creux de l’épaule ou de la nuque, l’huile parfumée agit tel un sortilège.

Ultra-fines sur le visage

Elles sont fines pour pénétrer plus vite et mieux transporter au cœur de la peau leurs composants. Des acides gras essentiels, des vitamines dont on découvre chaque jour les pouvoirs réparateurs sur les tissus. On est loin d’un simple effet adoucissant. Des études récentes, menées par les laboratoires Galéniques, mettent en valeur le rôle revitalisant de l’huile d’argan extraite de baies de l’arganier. Les laboratoires Decléor, eux, s’attachent à démonter l’efficacité du cocktail huile de noisette-germe de blé et huiles essentielles de rose damesca, camomille et géranium bourbon. Le but étant d’aider la peau à mieux se préparer et à se défendre face au rayonnement solaire.

.

.

Le mystère de l’huile sèche..

« Sèche », car plus légère au toucher. Mais il en existe deux sortes, bien différentes sous le même nom ;

– Si elle est 100% naturelle, elle est composée d’une base d’huile végétale (sélectionnée pour ses acides gras selon le but recherché: antirides, circulatoire, etc.). A laquelle on ajoute, pour l’alléger, des dérivés d’alcool gras issus le plus souvent de l’huile sèche Bio-Excellia Melvita : une base de l’huile d’onagre et de bourrache enrichie d’essence de bois de rose, 100% non occlusive car en biocompatibilité totale avec la peau. A l’inverse, quand il s’agit d’une huile minérale (issue de la pétrochimie), son toucher encore plus sec et soyeux est donné la plupart du temps par des silicones volatiles. Matériaux poids plume mais inertes, ils forment un film super-glissant (on les retrouve dans tous nos coiffants démêlants, nos rouges à lèvre, crèmes à effet « velours »).

.

.

Dix façons de les utiliser 

Chacun s’invente son petit rituel. Une goutte suffit ! Apprenez ce réflexe : la principale cause de déception vient toujours du fait qu’on en met trop. Sur le visage : les huiles de rose musquée, noisette, noyau d’abricot. Sur le corps : amande douce, jojoba, etc.

1/ Une goutte sur le front et sur chaque joue. Masser doucement du centre vers l’extérieur. Jamais près des yeux. Sans oublier le cou.

.

.

2/ Avant le maquillage. Astuce de pro : décrisper les tissus en massant doucement son visage. Sur une peau moins tendue, le fond de teint et la poudre tiennent mieux.

3/ En démaquillant. Appliquer sur peau sèche et masser pour bien dissoudre les impuretés. Un peu d’eau pour émulsionner et rincer. Eviter les yeux.

.

.

4/ A mélanger à sa crème. A volonté les jours où ça vous dit, quelques gouttes dans votre crème visage ou corps pour la rendre plus moelleuse. Ou pour s’initier au principe du massage quand on n’aime pas trop l’huile.

5/ Tiède. Le secret de beauté universel de toutes les masseuses du monde : tiédir un peu d’huile (amande, sésame). Magique sur le cou, les épaules et le décolleté en massage-minute déstressant. Aussi sur le visage en coup d’état fabuleux. Le but étant de réchauffer plus vite tous les muscles pour mieux les détendre.

6/ En précurseur de bronzage. L’huile de carotte et son huile de béta-carotène naturel orangé. Une goutte, tous les matins, sous sa crème de jour. En cure avant les vacances. La peau arrivera resplendissante de santé au soleil.

7/ En « avant-shampooing ». le grand remède des cheveux secs, très secs, colorés. « Avant » , car le risque d’alourdissement disparait ainsi avec le shampooing. C’est une bonne solution pour les cheveux fins qui ne supportent rien. Encore plus efficace si l’on garde la chaleur (dix minutes suffisent) sous un petit bonnet d’Aluminium.

8/ Parfumée. Selon son humeur, ajouter une goutte de son eau de toilette (ou parfum) préférée dans un peu d’huile de soin. Ou bien une huile essentielle (jasmin, rose). Massage envoûtant. (attention, pas d’exposition au soleil après).

9/ Glamour. Avec une huile dorée (Liérac..), jouer à déposer le voile pailleté en touches où on veut : sur les épaules, le décolleté.

10/ Et pour nos hommes. On leur fait essayer l’huile de pré-rasage (Decléor..) qui assouplit l’épiderme avant le rasoir. Ils ne pourront plus s’en passer.

Alchimie précieuse : cocktail huile végétale + huile essentielle 

Extraites de la feuille, du fruit, du noyau ou de la fleur, les huiles essentielles qui ont besoin d’elles pour pouvoir être appliquées sur la peau.

La plus antirides et cicatrisante : l’huile de rosier muscat. La plus sèche naturellement : noyau d’abricot. La plus anti-inflammatoire et apaisante : l’huile d’amande douce. La plus grasse : avocat. La plus légère et pénétrante ( pour le massage) : macadamia ou noisette. La plus riche en vit E : l’huile de germe de blé.

← Article précédent: Mycoses des ongles.. Gare à la contagion : Article suivant: Propriétés médicinales de la bourrache : Borago Officinalis


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles