Hormones de vieillissements : L’insuline ou hormone du sucre

> > Hormones de vieillissements : L’insuline ou hormone du sucre ; écrit le: 26 avril 2012 par chiraz modifié le 20 février 2015

C’est une hormone majeure qui détermine si la graisse de l’organisme va être « brûlée » pour fournir de l’énergie ou stockée dans le tissu graisseux. Pour pouvoir maigrir, il faut savoir éviter les aliments qui favorisent la sécrétion d’insuline, comme la farine blanche, le riz blanc, le sucre raffiné et tout aliment qui contient du sucre. On peut ainsi influer sur le taux d’insuline et donc sur la perte de poids.

Lorsque l’on consomme du sucre ou des glucides, notre taux sanguin de sucre s’élève, ce qui entraîne une sécrétion d’insuline par le pancréas. Le  sucre va être transporté avec l’insuline vers le foie, où il sera converti en graisse. Cette dernière va être utilisée sur le plan énergétique ou stockée. L’insuline permet donc de maintenir le sucre dans le sang à un niveau utile, évitant qu’il englue le sang et les tissus par une  sorte  de «caramélisation».

Cependant lorsque l’organisme devient insuline-résistant avec l’âge, les cellules n’acceptent plus de sucres ou de graisses à des fins énergétiques, ce qui entraîne une plus forte sécrétion d’insuline et un stockage du sucre et des graisses dans les tissus. Ainsi, l’élévation du taux de sucre dans le sang peut mener au diabète de type 2 et au surpoids lorsque l’on consomme trop de glucides à la fois, avec notamment un stockage des graisses au niveau du ventre et des cuisses. L’élévation du taux d’insuline entraîne également des plaques d’athérome dans les vaisseaux sanguins et une croissance accélérée des lésions cancéreuses du sein, de la prostate et du colon, nourrissant ainsi les cellules cancéreuses. De plus, elle favorise une rétention d’eau et une hypertension artérielle. Surtout, elle entraîne un vieillissement prématuré.

.

.

Comment la tester?

Dans le sang.

Le taux de sucre est élevé lorsqu’il dépasse 1 gramme par litre. Le taux d’insuline à jeun peut être bas (inférieur à 3 UI/1) ou trop élevé (supérieur à 25 UI/1).

.

.

Le taux d’hémoglobine glyquée Hbal, de plus de 8, est d’autant plus élevé que les périodes d’hyperglycémie auront été fréquentes dans les 120 jours précédant le dosage. Il permet la surveillance de l’équilibre glycémique chez les diabétiques et d’évaluer l’efficacité des traitements antidiabétiques des 2 mois précédant le dosage.

Dans les urines : présence de sucre.

.

.

Faut-il mie supplémentation ?

C’est surtout nécessaire dans les cas de diabète insuline-dépendant, sous strict contrôle médical.

L’amélioration naturelle du taux d’insuline

Elle peut se faire en consommant plus de fibres et moins de glucides, moins d’alcool et de cigarettes. De plus, il faut faire de l’exercice et absorber certains compléments alimentaires: chrome, vitamine B6 et E, magnésium, zinc, acide gamma linoléïque et de la Carnitine, afin d’améliorer la tolérance glucidique.

.

.

Effets secondaires et contre-indications

Il faudra être très prudent car, en cas de surdosage il y a risque de coma hypoglycémique.

Vidéo : Hormones de vieillissements : L’insuline ou hormone du sucre

.

.

← Article précédent: Hormones et vieillissements : Le cortisol ou hormone du stress Article suivant: Comment fabrique-t-on l’huile d’olive ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles