Arthrose, douleurs chroniques et vieillissement : Action anti-douleur: vitamine b1 b6 pour les douleurs

> > Arthrose, douleurs chroniques et vieillissement : Action anti-douleur ; écrit le: 26 avril 2012 par chiraz modifié le 27 juillet 2019

Les vitamines antidouleur

VITAMINE Bï (THIAMINE)

Certaines études ont pu montré une diminution des douleurs par l’association de vitamine Bl, B6 et B12. Ainsi, la vitamine B1 a été utilisée pour traiter des neuropathies diabétiques et alcooliques. Posologie recommandée : 150 mg à 450 mg par jour.

VITAMINE B3 (NIACINE)

La vitamine B3 augmenterait la mobilité articulaire et diminuerait les douleurs articulaires. Elle serait également efficace dans le traitement de l’arthrose.

Posologie recommandée : 500 à 2000 mg par jour VITAMINE B6 (PYRIDOXINE)

.

.

La vitamine B6 est efficace dans le traitement des céphalées et des douleurs de canal carpien. Elle diminuerait la sensation douloureuse en augmentant les taux de sérotonine. Ainsi, les personnes souffrant de douleurs chroniques pourraient avoir une déficience en sérotonine. Posologie recommandée : 250 mg par jour.

VITAMINE Bl2

Il y aurait une corrélation entre les taux de vitamine B12 et la douleur. Ainsi, les sujets âgés qui ont une déficience en vitamine B12 ont plus de douleurs que ceux qui ont des taux normaux de vitamine B12. Dans les Cas de douleurs lombaires, on a pu observer que les patients traités avec de la vitamine B12 avaient moins besoin d’antalgiques, comparativement à des patients qui prenaient un traitement placebo. Dans ces cas, on ne retrouvait pourtant pas de déficience en vitamine B12. Enfin, la vitamine B12 est aussi efficace dans le traitement des douleurs de neuropathies dégénératives. Les sujets âgés ont des déficits en vitamine B12, car l’absorption digestive de cette vitamine diminue avec l’âge, ce qui pourrait expliquer certaines neuropathies.

.

.

Posologie recommandée: 500 micrograms (mcg), une à quatre fois par jour.

VITAMINE C

La vitamine C, antioxydante, est également utile contre la douleur. Ainsi, chez des patients prenant de fortes doses de vitamine C, on retrouve une diminution des douleurs et de la perte cartilagineuse dans l’arthrose du genou, comparativement à des patients ayant eu un traitement placebo.

.

.

Posologie conseillée: 1000 à 3 000 mg par jour.

VITAMINE E

La vitamine E bloque la douleur en augmentant l’activité naturelle des endorphines. Dans une étude en double-aveugle, des patients ayant une arthrose signalèrent moins de douleurs au mouvement ou au repos, ou lorsque les articulations étaient soumises à une pression. Posologie conseillée: 400 unités internationales (IU) par jour.

.

.

Les plantes anti-douleur

POIVRE DE CAYENNE OU CAPSAÏCINE

La Capsaïcine est un des ingrédients du poivre de Cayenne qui a une action antalgique grâce à la libération de substance P par les récepteurs à la douleur appelés les fibres C. Une exposition prolongée à la capsaïcine entraîne une déplétion des fibres C en substance P, ce qui fait que le message douloureux ne peut plus être transmis aux terminaisons nerveuses périphériques.

Elle s’est révélée efficace sur les douleurs liées au zona, aux névralgies, à l’arthrose, aux neuropathies diabétiques, notamment sur à long- terme.

.

.

Effets secondaires : diarrhée, troubles gastro-intestinaux.

Contre-indication : allergie à cette plante.

.

.

CURCUMA

Comme on l’a vu, la curcumine, ingrédient actif de la racine de curcuma, a une action anti-inflammatoire, mais elle a aussi une action antalgique, pouvant inhiber la libération des médiateurs inflammatoires et inhiber l’enzyme COX. Elle pourrait également élever les taux d’endorphine (morphine naturelle) secrétée par le corps humain en inhibant l’enképhalinase, l’enzyme responsable de la dégradation des endorphines.

LA RACINE DE GINGEMBRE

C’est grâce au 6 shogaol, ingrédient actif du gingembre, que cette racine a des effets antalgiques et anti-inflammatoires semblables à ceux de la capsaïcine, toujours en agissant sur les fibres C. Comme les anti-inflammatoires non-stéroidiens, le gingembre inhibe l’enzyme COX, et diminue la douleur liée à l’arthrose. Il inhiberait notamment la synthèse des prostaglandines et des leucotriènes.

Posologie conseillée: 60 mg par jour.

OLIGO-PROANTHOCYANIDES (OPC)

Ils sont présents dans les pépins de raisin, les lycopènes de la tomate, les anthocyanides des baies de myrtille, les flavonoïdes du thé. Ils ont des propriétés anti-oxydantes extraordinaires qui semblent diminuer la douleur par une action antalgique et anti-inflammatoire, en inhibant la synthèse de prostaglandines. Dans les douleurs chroniques, la posologie conseillée est de 200 mg par jour d’OPC pendant plusieurs mois.

Le Resvératrol et les extraits de pépins de raisin

Le resvératrol est un ingrédient retrouvé dans le vin rouge et la peau des raisins qui aurait une action anti-inflammatoire, mais augmenterait également l’épaisseur et la densité des os, par rapport à un groupe placebo, chez la souris.

Les acides aminés antidouleur

LA PHÉNYLALANINE

C’est un acide aminé essentiel que l’on trouve dans les amandes, les avocats, les bananes, les haricots, le fromage, les œufs, les poissons et les légumes. Dans le corps, elle est convertie en tyrosine, qui elle-même est convertie en plusieurs neurotransmetteurs : la L Dopa, la noradrénaline et l’adrénaline. Elle est également à l’origine de la libération de cholecystokinine, qui signale au cerveau que l’on n’a plus faim après avoir mangé.

Elle aurait une action antalgique sur la douleur rhumatismale, musculaire et osseuse, en bloquant Penképhalinase, enzyme responsable de l’augmentation de la perception douloureuse.

Posologie recommandée : jusqu’à 1,5 g par jour.

Contre-indications : chez les patients souffrant de phénylcétonurie et dans les hypertensions sévères.

L’HISTIDINE

Il s’agit d’un acide aminé semi-essentiel, l’organisme pouvant parfois en produire dans certaines circonstances. On la trouve également dans les haricots, produits laitiers, légumes et les poissons. Les patients souffrant de rhumatismes ont des déficits en histidine, mais on manque d’études scientifiques pour confirmer son efficacité clinique.

Les oligo-éléments

LE BORON

Il s’agit d’un oligo-élément retrouvé dans les fruits et légumes frais. Il agirait en retenant le calcium dans l’os et en permettant d’éviter la perte du calcium et du magnésium dans les urines. Il aiderait également la minéralisation de l’os et permettrait de prévenir l’arthrose et l’ostéoporose. Posologie recommandée : 1 à 3 mg par jour, en association avec une prise de calcium, de magnésium et d’autres minéraux.

Vidéo : Arthrose, douleurs chroniques et vieillissement : Action anti-douleur

← Article précédent: Arthrose, douleurs chroniques et vieillissement, action anti-inflammatoire Article suivant: Arthrose, douleurs chroniques et vieillissement : L’ostéoporose


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles