Géranium rosai

> > Géranium rosai ; écrit le: 14 décembre 2011 par La rédaction

Pelargonium odoratissimum (L.) Ait.

                                            Quel est son aspect ?

Cette plante herbacée vivace, de près d’imde haut, se pare de feuilles palmatipennées et velues, au parfum pénétrant et agréable. Les fleurs forment des cymes denses. Elles se composent d’un calice à cinq sépales légèrement imbriqués à la tige, et d’une corolle régulière, à cinq pétales roses. Les ovules donnent naissance à des fruits secs présentant une sorte de bec.

D’où vient-il et où pousse-t-il ?

La patrie du géranium rosat est l’Afrique du Sud. De là, il a gagné le nord de l’Afrique, et surtout l’Algérie et le sud de l’Europe, notamment l’Espagne, le sud de la France, la Corse et la Turquie. C’est une plante qui aime le soleil et recherche des endroits secs. Elle se multiplie par bouturage.
Comment le récolter et le conserver ? C’est la plante entière qui est récoltée avant sa floraison. L’huile essentielle en est immédiatement extraite. Les espèces voisines Pélargonium roseum et Pélargonium graveolens produisent une huile essentielle très proche.

Que contient-il ?

C’est la pilosité des limbes des feuilles qui contient la majeure partie de l’huile essentielle de la plante. Celle-ci est obtenue par distillation à la vapeur d’eau (0,1 à 0,2 %). Ses constituants principaux sont le géraniol et le citronnellol.

Le géranium rosat en cosmétologie :

L’essence de géranium est un important produit de base de la cosmétologie qui en consomme 130.000 kg par an. On la retrouve dans des complexes parfumés à la rose, ainsi que dans un grand nombre de produits cosmétiques allant des collutoires, aux crèmes, laits et lotions dermiques, rouges à lèvres, poudres, huiles, brillantines, sprays et produits pour le bain. Le géraniol pur remplit les mêmes fonctions que l’essence de géranium.

A quoi sert-il encore ?

Un grand nombre de variétés de pélargonium et de géranium sont cultivés dans les jardins. Ce sont des plantes décoratives, abondamment fleuries, qui se multiplient aisément et ne sont pas trop exigeantes.

← Article précédent: Fumeterre officinale Article suivant: Ginseng


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site