Diabète et situation particulière

> > Diabète et situation particulière ; écrit le: 21 février 2012 par mariouma

Il s’agit de situations qui perturbent l’équilibre glycémique et inversement de situations qui peuvent se trouver compliquées par l’existence d’un diabète ; dans ces conditions, la prise en charge du diabétique va imposer des mesures particulières.

Diabète grossesse

En  dehors de très rares cas, le diabète ne contre-indique pas les grossesses. Cependant, la
grossesse chez la femme diabétique comporte plus de risques pour la mère et pour l’enfant. Son arcnostic dépend de l’instauration d’une normoglycémie depuis la conception jusqu’à =ccouchement. Dans 10% des cas, le diabète était déjà connu avant la grossesse (de type 1 dans 13 cas et de type 2 dans 2/3 cas). Pour les 90% restants, il s’agit d’un diabète gestationnel =-évélé par la grossesse).

Les risques d’une grossesse chez une diabétique connue

la grossesse normale s’accompagne d’une baisse des glycémies loin des repas (du fait de la œnsommation de glucose par le secteur fœtal) et d’une élévation des glycémies post prandiales frsulino-résistance). Il y a aussi un abaissement du seuil rénal du glucose au cours de la grossesse.
Crsulinorésistance est favorisée par les hormones placentaires (HPL et progestérone) et par l5e.3tion des hormones de la contre-régulation.
Si la fonction pancréatique reste normale, il y a adaptation par un hyperinsulinisme réactionnel, oermettant le maintien de l’euglycémie »
si la fonction pancréatique est déficiente, l’insulinosécrétion sera insuffisante, en particulier en oériode post-prandiale entraînant un diabète gestationnel
Ces données expliquent que :

.

.

– la glycémie à jeun n’est pas un bon outil de dépistage du diabète pendant la grossesse
– la glycosurie n’est pas un outil pertinent ni pour le diagnostic ni pour la surveillance du diabète pendant la grossesse ; mais sa présence impose de rechercher un diabète.
– l’incidence du diabète gestationnel va augmenter progressivement avec le terme.
– chez la femme dont le diabète préexistait à la grossesse, il y aura augmentation des besoins en insuline ou nécessité de mise en route d’une insulinothérapie en cours de grossesse.

grossesse et complications chroniques du diabète

• La grossesse augmente le risque de survenue Çl’une rétinopathie. Une rétinopathie proliférative ou pré-proliférative impose un traitement fpar~îasë£. avant 1a’ grossesse. Une rétinopathie proliférative inon^ontrôlée contre-indique le maintien de la grossesse (risque de cécité).
• La grossesse ne semble pas accélérer l’évolution de la néphropathie diabétique mais une néphropathie pré-existante expose au risque lié à toute hypertension (toxémie, pré-éclampsie)
• Une coronaropathie doit faire contre-indiquer la grossesse ; le risque d’infarctus et ou de mort subite est très élevé. Toute? ces  dnnées incitent à conseiller aux femmes diabétiques d’entreprendre leur(s) grossesse(s) assez tôt, quand elles sont jeunes et que la durée de leur diabète est encore courte, c- Les répercussions du diabète sur la grossesse
l’ infections urinaires : souvent asymptomatiques, à dépister par des ECBU systématiques; le risque d’infection ascendante est majoré comme celui d’altération de la fonction rénale.
Les  hydramnios toxémie gravidique : expose à une souffrance fœtale chronique avec risque d’hypotrophie.

.

.

← Article précédent: Formes cliniques de sténose hypertrophique du pylore Article suivant: Anatomie région glutéale


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles