Bienfaits de l’ail Allium sativum:

> > Bienfaits de l’ail Allium sativum: ; écrit le: 6 mai 2013 par Hyerisam modifié le 6 mars 2015

Ail Allium sativum:

Nom commun français :Liliacées/ Nom anglais : Garlic/ Nom vernaculaire arabe: « Thoum »

Usages traditionnels et thérapeutiques :

La bulbe est la partie souvent utilisée à des fins culinaires et médicinales. La bulbe de la plante est divisée en section dites gousses. Elles ont un goût piquant et épicé.

L’ail est connu pour ses multiples bienfaits sur la santé. Il possède des propriétés antibactériennes et antifongiques.

.

.

Frotter une gousse contre les ulcères et les névrites, les cors, les verrues et les douleurs musculaires.

Une gousse à jeun chaque jour contre l’hypertension, l’hypercholestérolémie, les fermentations gastriques et intestinales, la coqueluche, la toux, l’otite et les affections pulmonaires.

.

.

Il facilite l’expulsion des parasites du tube digestif grâce à son action vermifuge.

Il est utilisé pour traiter la candidose aiguë.

.

.

C’est un stimulant métabolique, il fluidifie le sang et fait diminuer le cholestérol. Il aide à réduire la pression artérielle, diminue le risque de formation de caillots sanguins et contribue à équilibrer le taux de sucre dans le sang. L’ail peut aider à supporter le système immun, protège le foie et nuit à la croissance des tumeurs vu qu’il renferme des composés censés anticancéreux ; le dissulfure diallyl.

De nombreuses cultures utilisent encore ce remède aujourd’hui pour traiter le durcissement des artères, le rhume, la grippe, l’enrouement , la toux et l’obésité. Il est connu pour sa capacité de traiter l’athérosclérose.

.

.

Notes :

L’ail ne convient pas à tous les individus, si vous avez un hypoglycémie aiguë, une maladie inflammatoire ou insomnie vous devez éviter les compliments en ail.

Il diminue l’effet de certains médicaments anti-VIH.

.

.

Il augmente l’effet des anticoagulants et des anti-plaquettaires et théoriquement l’effet des hypoglycémiants oraux et de l’insuline.

Il altère l’effet des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

.

.

A éviter pour la femme enceinte et la nourrice, 24 à 48 h avant toute chirurgie et les  transplantations d’organes et en cas de faiblesse thyroïdienne.

← Article précédent: Eucalyptus globuleux Eucalyptus globulus Labill: propriétés médicinales Article suivant: Le mûrier, usages et bienfaits pour la santé:


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles